DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Martin Schulz : le réformiste

Martin Schulz : le réformiste
Taille du texte Aa Aa

C’est l’un des visages les plus connus du Parlement Européen, où il siège depuis 1994. Son nom, Martin Schulz, né en 1955 près d’Aix-la-Chapelle, en Allemagne. Tout jeune, passionné de football qui renonce à une carrière professionnelle, suite à une mauvaise blessure, puis libraire, avant d’entrer en politique au sein du SPD, le parti social-démocrate allemand.

Elu président du Parlement européen en janvier 2012, Martin Schulz s’est efforcé de faire valoir la voix de la seule institution élue directement par les citoyens.

Son style direct et combattif, et la fermeté de ses convictions lui ont procuré quelques accrochages dans l’hémicycle. Comme ce jour de 2010 avec un député du parti europhobe UKIP.

Partisan d’accompagner l’austérité avec des politiques pour la croissance et l’emploi, il dénonce les dangers qui menacent l’Union Européenne : “ sur le continent le plus riche du monde, il n’y a pas d‘équité. La richesse n’est pas redistribuée équitablement, ni entre les pays, ni entre les personnes. Ceux qui font des profits gagnent des milliards et ne payent pas d’impôts, mais lorsqu’ils ont des pertes, ce sont les contribuables qui doivent payer. “

En janvier, le PSE, qui rassemble 32 partis socialistes de toute l’UE, a nommé Martin Schulz candidat à la présidence de la Commission européenne.