Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Interpol démentèle un réseau de "sextorsion" aux Philippines

Interpol démentèle un réseau de "sextorsion" aux Philippines
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Elles faisaient chanter des internautes pour leurs photos ou vidéos explicites. Cinquante-huit personnes ont été arrêtées aux Philippines, dans le cadre d’une enquête internationale. Elles sont poursuivies pour pédopornographie et extorsion. Pour l’unité de lutte contre la cybercriminalité d’Interpol, il s’agit d’un phénomène en plein essor dans le monde entier.

Les victimes sont généralement des hommes piégés sur internet par de fausses jeunes femmes. Après avoir fait connaissance, les maîtres-chanteurs se livrent à du ‘cybersex’ et enregistrent tout à l’insu des victimes. Puis ils menacent de les transmettre à leurs proches. Ils font payer leur silence plusieurs milliers d’euros.

Avec AFP et Reuters