DERNIERE MINUTE

Trafic d'influence en Pologne : le gouvernement pourrait démissionner

Trafic d'influence en Pologne : le gouvernement pourrait démissionner
Taille du texte Aa Aa

Le scandale de trafic d’influence en Pologne menace de faire tomber le gouvernement de centre-droit. S’adressant à la presse ce jeudi, le premier ministre Donald Tusk n’a pas exclu la tenue d‘élections anticipées.

A l’origine du scandale : la publication par l’hebdomadaire Wprost de conversations enregistrées l‘été dernier entre le gouverneur de la banque centrale et le ministre de l’intérieur. On y entend les deux hommes passer un marché pour éliminer de la scène politique le ministre des finances de l‘époque, qui a quitté son poste depuis.

Hier, une perquisition a été menée au siège de Wprost. Mais face au refus du rédacteur en chef de donner son ordinateur portable aux policiers, l’opération a été avortée.

En attendant, le parquet a mis en examen un des responsables du restaurant concerné pour écoutes illégales.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.