DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La Banque du Vatican a perdu de l'argent en 2013, mais c'était pour son bien

La Banque du Vatican a perdu de l'argent en 2013, mais c'était pour son bien
Taille du texte Aa Aa

Mis à mal depuis plusieurs années par les scandales et les soupçons de blanchiment d’argent, la Banque du Vatican, autrefois connue sous le nom d’Institut pour les oeuvres de religion, va se doter d’une nouvelle direction et d’un nouveau conseil d’administration.

Ainsi, le français Jean-Baptiste de Franssu prend-il mercredi la présidence de la Banque du Saint Siège.

Mais la grande réforme annoncée par le cardinal George Pell, le ministre de l‘économie du Vatican, c’est l’arrêt des investissements de la Banque en dehors de la sphère religieuse.

Le cardinal doit également souligner la poursuite de l‘épuration des comptes bancaires dont les détenteurs n’ont soit pas grand chose à voir avec l‘église catholique ou ne sont pas assez transparents.

Cette réforme, débutée en 2013, est responsable de la baisse vertigineuse des bénéfices de la Banque du Vatican. Elle doit aboutir à terme à la clôture de près de 3.500 comptes bancaires.