Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les victimes aux Pays-Bas, les boîtes noires en Malaisie

Les victimes aux Pays-Bas, les boîtes noires en Malaisie
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En Ukraine, le train frigorifique qui accueille les dépouilles des victimes a quitté la gare de Torez, proche du site du crash. Il doit transporter les corps jusqu‘à Kharkiv, une ville contrôlée par le pouvoir ukrainien, avant un retour aux 
Pays-Bas.

Après avoir examiné les wagons qui renferment 282 corps, des experts médico-légaux néerlandais se sont rendus sur la zone de l’accident. Le Premier ministre malaisien a confirmé que les corps seraient remis aux Pays-Bas et que les boîtes noires seront confiées à la Malaisie. Ce devait être fait à 20 heures, heure de Bruxelles. Les rebelles ont promis un “accès sécurisé” au site de l’accident.

“La pression énorme que nous mettons sur ceux qui contrôlent ces terroristes va porter ses fruits, a dit le président ukrainien, devant l’ambassade des Pays-Bas, et, je croise les doigts, pour que ça arrive d’ici 24h”.

Deux enquêteurs du Bureau allemand d’enquête sur les accidents aériens sont désormais à Kiev, où les autorités ont déclaré qu’elles étaient disposées à confier la  coordination de l’enquête à l’Occident, notamment aux Pays-Bas, nation la plus touchée par cette catastrophe.