DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les Pays-Bas honorent leurs morts

Les Pays-Bas honorent leurs morts
Taille du texte Aa Aa

Devant la base militaire d’Hilversum où sont entreposées les premières dépouilles de victimes, des passants déposent un bouquet de fleurs en signe d’hommage. Dans la ville d’Eindhoven, l’hommage se poursuit. Mercredi, le pays s’est arrêté lors de la minute de silence observée à l’arrivée des premiers corps. Mais il reste environ 150 corps de victimes néerlandaises à rapatrier. A Kharkiv, le chargement des cercueils se poursuit. Même si la tâche s’avère parfois bien compliquée. “Nous espérons évidemment ramener les dépouilles. Mais on ne sait pas. Parce que le nombre de sacs, et de cercueils même ne correspond pas forcément au nombre de passagers qu’on a pu identifier. La vérité c’est qu’on doit aussi s’occuper de restes humains”, explique Esther Naber, porte-parole de la police spéciale envoyée en Ukraine.

Les boîtes noires aux mains d’enquêteurs britanniques et néerlandais sont en cours d’examen au Royaume-Uni.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.