Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Rosetta touche au but

Rosetta touche au but
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Six milliards de kilomètres au compteur, dix années de route dans l’espace, la sonde Rosetta touche au but : mercredi, elle passera à 100 km de la comète Tchourioumov-Guérassimenko (elle-même à 400 millions de km de la Terre), dont elle va tenter de percer les secrets.

Aucun véhicule spatial avant Rosetta ne s’est mis en orbite autour d’une comète. L’enjeu est de mieux comprendre l’évolution du système solaire depuis sa naissance.

D’un coût total de près de 1,3 milliard d’euros, la mission Rosetta, financée en majeure partie par l’Agence spatiale européene, est prévue pour durer au moins jusqu’en décembre 2015, tandis que Tchourioumov-Guérassimenko passera au plus près du soleil en août 2015.

Paolo Ferri, ESA Mission Operations Departement : “C’est une mission fantastique, une première dans l’histoire, essayer de rejoindre une comète, essayer d’atterrir dessus, c’est un très long voyage, car nous devons atteindre la vitesse orbitale de la comète.”

Les images déjà transmises par la caméra embarquée à bord de Rosetta ont révélé un drôle d’animal : la comète Tchourioumov-Guérassimenko a un noyau double. On distingue deux parties, dont une plus petite, qui lui donnent un air de canard en plastique.

A partir d’octobre, Rosetta orbitera autour d’elle à une distance de 30 km. En fonction de l’activité de la comète, elle devrait s’approcher jusqu‘à 10 km de la surface du noyau, et même encore plus près (2 à 3 km seulement) en novembre, pour larguer Philae, un robot laboratoire chargé d’examiner la composition de la comète. Une autre première extrêmement délicate.