DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Stabilité des prix à la consommation en octobre aux Etats-Unis

Stabilité des prix à la consommation en octobre aux Etats-Unis
Taille du texte Aa Aa

Aux Etats-Unis, la chute des prix de l‘énergie contient l’inflation.
Les prix à la consommation sont restés stables en octobre selon l’indice CPI publié jeudi par le département du Travail.
Cette stagnation des prix intervient après une hausse de 0,1% le mois précédent. Les analystes s’attendaient dans leur prévision à ce que les prix reculent légèrement de 0,1%. Sans l’alimentation et l‘énergie, l’indice est en hausse de 0,2%.

En rythme annuel, le taux d’inflation en données brutes est resté à 1,7% en octobre, soit le même rythme que celui observé en septembre.

Les prix de l’alimentation ont progressé de 0,1% en octobre, la plus faible augmentation depuis juin. L’indice des produits alimentaires consommés à la maison a toutefois grimpé de 3,3% la plus forte hausse depuis avril 2012 précise le département du Travail.

L’indice des prix à la consommation est resté inchangé par rapport à septembre en données corrigées des variations saisonnières. Les analystes s’attendaient dans leur prévision médiane à ce que les prix reculent légèrement de 0,1%.

Sans l’alimentation et l‘énergie, l’indice est en hausse de 0,2%.

Les analystes tablaient sur une hausse plus modeste de 0,1%.

En glissement annuel et en données brutes, l’inflation est restée à 1,7% en octobre, comme les deux mois précédents.

La baisse des prix des carburants s’est creusée à -1,9% effaçant les augmentations observées dans les autres secteurs comme les loyers (+0,2%), les soins médicaux (+0,2%) ou les billets d’avions (+2,4%).

C’est le quatrième mois consécutif de baisse pour les prix des produits énergétiques. Ceux de l’essence ont chuté de 3% en octobre et de 8% au cours des trois derniers mois, a précisé le ministère.

Les prix de l’alimentation ont progressé de 0,1% en octobre, la plus faible augmentation depuis juin. L’indice des produits alimentaires consommés à la maison a toutefois grimpé de 3,3% en glissement annuel, la plus forte hausse depuis avril 2012, a précisé le département du Travail.

La banque centrale américaine (Fed) vise un objectif d’inflation annuelle de 2% mais se base surtout sur un autre indice calculé sur les dépenses de consommation (PCE). L’indice PCE, généralement légèrement inférieur au CPI, se situait à 1,4% en septembre. Il sera publié pour octobre mercredi 26.

Les membres de la Fed ont pris acte du fait que la chute des prix de l‘énergie allait “contenir l’inflation à court terme”, selon les minutes de la dernière réunion du Comité de politique monétaire (FOMC) publiées mercredi. Certains craignent même que l’inflation “persiste” plus longtemps sous l’objectif de 2% de la Fed.

Le ministère du Travail a par ailleurs indiqué que le salaire horaire moyen en octobre avait regagné ce qu’il avait perdu le mois d’avant en progressant de 0,1%.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.