DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le Vénézuéla plombe les comptes de Telefonica

Le Vénézuéla plombe les comptes de Telefonica
Taille du texte Aa Aa

Avec un bénéfice net en recul de 35% en 2014, on pourrait penser que l’opérateur de télécommunications espagnol Telefonica a réalisé une bien piètre performance l’an dernier : il n’en est rien. Ce recul s’explique par des éléments exceptionnels qui se nomment tout d’abord : Vénézuéla. La monnaie vénézuélienne, le bolivar, a poursuivi sa dévaluation fin 2014, ce qui a obligé Telefonica à passer une provision pour dépréciation de 2,8 milliards d’euros sur les actifs vénézuéliens du groupe, alors même que le taux de change du bolivar se situe désormais 76% plus bas. D’autres éléments exceptionnels moins spectaculaires expliquent les mauvais résultats du groupe espagnol.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.