Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Uber fait aussi de l'ombre aux taxis new-yorkais

Uber fait aussi de l'ombre aux taxis new-yorkais
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les légendaires taxis jaunes de New-York sont détrônés en nombre par Uber, la société américaine de véhicule de tourisme avec chauffeurs (VTC).

Selon la Commission des taxis et limousines de la ville de New-York, le nombre de véhicules estampillés Uber s‘élève à près de 14 100 dans la grosse pomme, contre 13 587 taxis traditionnels, signe du succès d’Uber, 4 ans après son lancement.
Uber a su s’implanter dans une cinquantaine de pays à travers le monde et ses chauffeurs circulent dans quelque 250 villles.

Cette présence suscite la plupart du temps la grogne des taxis, de nombreuses litiges impliquant la start-up californienne sont également en cours en France ou en Espagne.

En Allemagne, c’est l’application Uberpop qui a été visée par un tribunal de Francfort. Cette offre payante de transport entre particuliers a été interdite sur l’ensemble du territoire allemand.

Uber, qui a pénétré le marché allemand début 2013, a déjà été interdit dans plusieurs villes allemandes dont Berlin, par décision de justice.