DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le gardien de Lens Nicolas Douchez mis à pied pour ses violences présumées

Vous lisez:

Le gardien de Lens Nicolas Douchez mis à pied pour ses violences présumées

Le gardien de Lens Nicolas Douchez mis à pied pour ses violences présumées
Taille du texte Aa Aa

Le gardien du RC Lens Nicolas Douchez a été “mis à pied à titre conservatoire” jeudi pour les violences présumées envers une femme le 26 octobre à Paris qui lui vaudront un procès en février devant le tribunal correctionnel, a annoncé le club à l’AFP.

La défense de l’ancien gardien du PSG a par ailleurs déposé plainte jeudi à Paris pour violation du secret de l’instruction, après des fuites dans la presse concernant cette affaire.

Le RC Lens (Ligue 2) a “engagé ce jour une procédure disciplinaire à l‘égard de Monsieur Nicolas Douchez”, rapporte le club dans un communiqué transmis à l’AFP. Il “est convoqué le 9 novembre prochain, pour être entendu sur les faits (…) et leur impact au regard de ses obligations vis-à-vis du club”.

A son issue, “le club prendra une décision quant à l‘éventuelle sanction pouvant être infligée au joueur”, âgé de 37 ans, ajoute le RC Lens.

Retrouvé en état d‘ébriété, Nicolas Douchez, ancien gardien remplaçant du PSG, avait été interpellé et placé en garde à vue le 26 octobre à partir de 05H30, au commissariat du XVIIe arrondissement, pour “violences conjugales”. Cette circonstance aggravante n’avait toutefois pas été retenue, la jeune femme n‘étant pas sa compagne.

Il sera finalement jugé le 2 février pour des “violences en état d’ivresse” au tribunal correctionnel de Paris.

Jeudi, Nicolas Douchez a porté plainte pour violation du secret de l’instruction, a-t-on appris auprès de son avocate qui dénonce un “emballement médiatique” ayant relayé des “faits inexacts”.

- Plainte contre X –

Sa plainte contre X, déposée au parquet de Paris, vise de possibles fuites de procédures qui ont alimenté un article du Parisien.fr et dont la reprise importante sur internet “a gravement porté atteinte à la présomption d’innocence” du footballeur de 37 ans, estime son avocate, Caroline Toby.

“Or, ce préjudice est la conséquence directe d’une violation manifeste du secret de l’enquête”, affirme la plainte que l’AFP a pu consulter.

Le Parisien.fr, rapportant les constatations des policiers et les premières déclarations de la victime présumée, faisait état d’une scène d’une grande violence.

La défense du footballeur affirme que la femme est revenue sur ses accusations lors de leur confrontation et que les traces de sang retrouvées dans l’appartement sont celles de M. Douchez, qui s’est blessé en brisant un meuble.

La femme, âgée de 27 ans, n’a finalement pas porté plainte et n’a pas souhaité faire examiner ses blessures par l’unité médico-judiciaire.

Douchez est un visage connu du foot français, ayant évolué en Ligue 1 à Toulouse (2004-2008) puis à Rennes (2008-2011). Son bon niveau lui a valu quelques convocations en équipe de France, mais sans jouer le moindre match, et une signature au Paris SG à l‘été 2011, où il a été deuxième ou troisième gardien.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.