DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les forces irakiennes ont repris la localité d'al-Qaïm à l'EI

Vous lisez:

Les forces irakiennes ont repris la localité d'al-Qaïm à l'EI

Les forces irakiennes ont repris la localité d'al-Qaïm à l'EI
Taille du texte Aa Aa
Les forces irakiennes ont repris vendredi le contrôle d'al-Qaïm, gros bourg du désert occidental proche de la Syrie, progressant un peu plus dans le dernier bastion du groupe Etat islamique (EI) en Irak, a annoncé le Premier ministre Haider al-Abadi. Dans un communiqué, M. Abadi a salué "la libération d'al-Qaïm en un temps record", alors que les troupes gouvernementales et paramilitaires irakiennes étaient entrées le matin même dans cette localité où vivaient avant les combats 50.000 personnes. Il ne reste plus désormais aux forces irakiennes qu'à s'emparer de la localité voisine de Rawa et des environs désertiques de ces deux bourgs de l'immense province d'Al-Anbar pour reprendre à l'EI la totalité des territoires qu'il avait conquis en 2014 dans le pays. Elles ont lancé il y a une semaine leur "dernier grand combat" selon la coalition anti-EI emmenée par Washington pour reprendre la dernière poche jihadiste du pays, le long de la frontière poreuse avec la Syrie en guerre. De l'autre côté de la frontière, à une dizaine de kilomètres d'al-Qaïm, l'EI est la cible de deux offensives dans la province de Deir Ezzor, son dernier bastion en Syrie. L'une est menée par le régime soutenu par la Russie et l'autre par une coalition arabo-kurde appuyée par les Etats-Unis. La Syrie et l'Irak cherchent à étrangler l'EI dans son dernier carré, dans la moyenne vallée de l'Euphrate, de la province syrienne de Deir Ezzor jusqu'à Al-Qaïm.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.