DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tournée XV de France: Bastareaud avait "autant le trac" que Belleau

Vous lisez:

Tournée XV de France: Bastareaud avait "autant le trac" que Belleau

Tournée XV de France: Bastareaud avait "autant le trac" que Belleau
Taille du texte Aa Aa
Le Toulonnais Mathieu Bastareaud, 39 sélections avec le XV de France, avait "autant le trac" que son jeune coéquipier Anthony Belleau, nouveau venu à Marcoussis, avant d'arriver dimanche au stage de préparation aux tests d'automne, a expliqué le centre vendredi. "J'en discutais avec Anthony Belleau, on avait autant le trac l'un que l'autre", a déclaré Bastareaud, âgé de 29 ans et dont la première sélection remonte à 2009. Appelé sur la liste initiale pour la première fois depuis que Guy Novès a succédé à Philippe Saint-André en tant que sélectionneur fin 2015, Bastareaud n'avait pas fait une croix sur le XV de France: "Non, je l'avais mis dans un coin de ma tête, bien rangé". "Le fait de revenir, ce n'est pas une fin en soi", a encore dit Bastareaud, devenu cette saison capitaine à Toulon et dont l'évolution technique a été remarquée. "J'ai toujours été honnête sur mes performances, je ne pouvais pas revendiquer quoi que ce soit", a déclaré Bastareaud à propos de ses deux années de quasi-absence avec les Bleus (il a été appelé en remplacement pour le Tournoi des six nations 2017 mais n'a pas joué). "Cela me paraissait logique mais en même temps ça me piquait. Je suis un compétiteur et forcément je peux jouer au haut niveau, et le haut niveau, c'est l'équipe de France", a déclaré "Bastarockett". Belleau, qui a déjà fréquenté Marcoussis chez les moins de 20 ans, a découvert avec cette première convocation la partie du Centre national de rugby (CNR) réservée au XV de France. "Cela me fait très plaisir de me retrouver là. C'est sûr qu'au cours des six derniers mois, c'est allé très vite", a déclaré l'ouvreur de 21 ans, révélé en demi-finale du Top 14 par un drop qui avait permis à Toulon de battre La Rochelle (18-15). Comme lui, Judicaël Cancoriet, Antoine Dupont, Anthony Jelonch, nés en 1996, découvrent les Bleus, quelques mois après Damian Penaud, autre natif de cette année. "C'est bien d'avoir des jeunes joueurs, un peu d'insouciance. On n'a rien à perdre", a dit le jeune Toulonnais à propos de sa génération. Belleau a un autre coéquipier toulonnais comme guide personnel dans le groupe: François Trinh-Duc, en concurrence avec lui au poste d'ouvreur. "J'étais très content qu'on soit sélectionné tous les deux. De mon côté, ça me permet d'avoir quelqu'un qui a l'expérience, qui connaît l'environnement, les matches internationaux. Quelqu'un sur qui compter." Les 32 joueurs appelés par Novès préparent depuis lundi le test face à la Nouvelle-Zélande, le 11 novembre au Stade de France. Le sélectionneur dévoilera jeudi le XV de départ et les huit remplaçants.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.