DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Saint-Etienne-Lyon interrompu après un envahissement de terrain à la 85e minute

Vous lisez:

Ligue 1: Saint-Etienne-Lyon interrompu après un envahissement de terrain à la 85e minute

Ligue 1: Saint-Etienne-Lyon interrompu après un envahissement de terrain à la 85e minute
Taille du texte Aa Aa
La rencontre Saint-Etienne-Lyon a été interrompue dimanche en Ligue 1 après un envahissement de terrain à la 85e minute, consécutif à un "chambrage" du Lyonnais Nabil Fekir, devant les supporters stéphanois. En marquant le but du 5-0, Fekir a enlevé son maillot et l'a présenté aux supporters des Verts. Le geste a provoqué un envahissement de terrain et l'interruption du match, déjà arrêté au coup d'envoi à cause de fumigènes. L'entraîneur lyonnais Bruno Genesio a déploré le geste de son capitaine. "Je trouve ça dommage, la réponse c'était de gagner le match, ça ne sert à rien d'en rajouter et de provoquer. On n'aurait pas aimé qu'on (nous) fasse ça. Il faut savoir rester modeste. Il ne faut pas faire de chose comme ça, ce n'est pas bien", a dit l'entraîneur sur Canal+. Fekir a en outre écopé d'un carton jaune et risque d'être suspendu pour le prochain match. Lyon n'a plus gagné à Geoffroy-Guichard depuis novembre 2013. Saint-Etienne et l'OL sont des rivaux historiques dans le football français.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.