DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Arabie: le prince héritier accuse l'Iran "d'agression directe"

Vous lisez:

Arabie: le prince héritier accuse l'Iran "d'agression directe"

Arabie: le prince héritier accuse l'Iran "d'agression directe"
Taille du texte Aa Aa
Le prince héritier d'Arabie saoudite a déclaré que l'implication présumée de l'Iran dans la fourniture de missiles aux rebelles houthis du Yémen était "une agression militaire directe par le régime iranien", a rapporté mardi l'agence officielle SPA. "Cela pourrait être considéré comme un acte de guerre contre le royaume (saoudien)", a ajouté le prince Mohammed ben Salmane, 32 ans, lors d'un entretien téléphonique avec le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson, a ajouté l'agence SPA. Samedi soir, un missile tiré par des rebelles depuis le Yémen a été intercepté et détruit dans le secteur de l'aéroport international de Ryad. L'Arabie saoudite a accusé l'Iran de fournir des équipements militaires clandestinement aux rebelles houthis et la coalition qu'elle dirige au Yémen a dit lundi qu'elle se réservait le droit de répondre à l'Iran "de manière appropriée et au moment opportun". Plus tard, le ministère iranien des Affaires étrangères a affirmé que le tir de missile était "une action indépendante (des Houthis) en réaction à plusieurs années d'agression des Saoudiens" et que l'Iran n'avait rien à voir là-dedans.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.