DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Palestiniens marquent le 13e anniversaire de la mort de Yasser Arafat

Vous lisez:

Les Palestiniens marquent le 13e anniversaire de la mort de Yasser Arafat

Les Palestiniens marquent le 13e anniversaire de la mort de Yasser Arafat
Taille du texte Aa Aa
Des milliers de Palestiniens ont commémoré jeudi dans la bande de Gaza la mort du leader historique Yasser Arafat il y a 13 ans, dans un contexte de réconciliation entre mouvements palestiniens rivaux, ont constaté des journalistes de l'AFP. Ces quelques milliers de personnes répondaient à l'appel de Mohammed Dahlane, ancien homme fort du parti Fatah dans la bande de Gaza, aujourd'hui exilé aux Emirats arabes unis. M. Dahlane, autrefois homme de confiance à Gaza du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, est tombé en disgrâce et a été exclu du Fatah. Il passe pour l'un des grands rivaux et candidats à la succession de M. Abbas. Les manifestants ont brandi des portraits d'Arafat ainsi que des drapeaux palestiniens. Sur une estrade, de larges portraits du leader disparu côtoyaient ceux de cheikh Ahmad Yassine, chef spirituel du Hamas, tué lors d'un raid d'hélicoptère israélien à Gaza en 2004. Un discours a été lu au nom de M. Dahlane. Ce dernier, qui conserve un contingent important de supporteurs à Gaza, aurait pris part à l'effort de rapprochement entre le Fatah --et à travers lui l'Autorité palestinienne-- d'une part, et le Hamas d'autre part, bien que son implication dans cette entreprise ainsi que son rôle à venir ne soient pas clairs. Après une décennie de dissensions délétères, le Hamas et le Fatah --qui domine l'Autorité-- sont engagés dans un processus au terme duquel l'Autorité, internationalement reconnue et censée préfigurer un Etat indépendant, doit reprendre le contrôle de Gaza d'ici au 1er décembre. L'Autorité a été évincée de Gaza par le mouvement islamiste Hamas au prix d'une quasi-guerre civile avec le Fatah en 2007 et n'exerce plus qu'un contrôle, limité, sur la Cisjordanie, distante de quelques dizaines de kilomètres. Arafat, l'un des fondateurs du Fatah, mort de causes inconnues le 11 novembre 2004 dans un hôpital proche de Paris, demeure une figure éminente pour les Palestiniens. En Cisjordanie, plusieurs dizaines de responsables, de membres du Fatah et d'anonymes se sont rassemblés sur le tombeau d'Arafat, arborant des photos de l'ancien chef de l'Organisation de libération de la Palestine, mais aussi de son successeur M. Abbas et des drapeaux du Fatah. "Nous voulions vraiment venir cette année à cause de la réconciliation avec Gaza", a expliqué une des manifestantes, Sanaa Al-Rifai. "Nous espérons que cette réconciliation n'est qu'un début et que l'âme du martyr (Arafat) reposera davantage en paix quand il verra le peuple palestinien réuni."
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.