DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brexit: May ne "tolérera pas" de tentatives d'obstruction parlementaire

Vous lisez:

Brexit: May ne "tolérera pas" de tentatives d'obstruction parlementaire

Taille du texte Aa Aa
La Première ministre britannique Theresa May a prévenu vendredi les parlementaires favorables au maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne qu'elle ne "tolérera pas" de tentatives d'obstruction pour ralentir ou stopper la sortie du pays de l'UE. "Nous ne tolérerons aucune tentative d'utiliser la voie des amendements au projet de loi pour essayer de bloquer la volonté démocratique du peuple britannique, en essayant de ralentir ou d'arrêter notre départ de l'Union européenne", écrit la Première ministre dans le Daily Telegraph. "Nous quitterons l'Union européenne le 29 mars 2019". Cette mise au point intervient alors que le Britannique John Kerr, rédacteur de l'article 50 du Traité de Lisbonne qui offre une porte de sortie de l'UE et invoqué au mois de mars par Londres, doit répéter vendredi que le processus n'est pas irréversible. "Nous ne sommes pas obligés de sortir (de l'UE) juste parce que Mme May a envoyé la lettre" déclenchant l'article 50, doit déclarer Lord Kerr, lors d'un événement organisé par le mouvement pro-européen Open Britain. "Nous pouvons changer d'avis à tout moment du processus", doit-il encore ajouter. Le gouvernement britannique a annoncé jeudi soir que le Brexit aurait lieu le 29 mars 2019 à 23H00 GMT, une précision qui fera l'objet d'un amendement au projet de loi de retrait de l'UE, en cours d'élaboration au parlement. "Notre amendement indique clairement que le Royaume-Uni quittera l'Union européenne à 23h00 le 29 mars 2019", a déclaré dans un communiqué le ministre en charge du Brexit, David Davis. Les négociations du Brexit ont repris jeudi entre le Royaume-Uni et l'UE, et "le temps presse", a prévenu le négociateur en chef de l'UE Michel Barnier. "Nous avons fait des progrès considérables dans les domaines qui comptent", a au contraire estimé le ministère britannique chargé du Brexit sur son compte Twitter.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.