DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen: la coalition dirigée par Ryad bombarde le ministère de la Défense à Sanaa

Vous lisez:

Yémen: la coalition dirigée par Ryad bombarde le ministère de la Défense à Sanaa

Yémen: la coalition dirigée par Ryad bombarde le ministère de la Défense à Sanaa
Taille du texte Aa Aa
La coalition dirigée par l'Arabie saoudite a mené vendredi soir deux raids aériens contre le ministère de la Défense à Sanaa, capitale du Yémen en guerre contrôlée par les rebelles, ont rapporté des témoins. Le deuxième raid, qui a touché un quartier résidentiel voisin du ministère, a fait 3 blessés civils, selon des témoins. "J'étais assis chez moi lorsque j'ai entendu le premier raid toucher le ministère de la Défense. Quelques minutes plus tard, une autre frappe a touché la maison de mon voisin", a raconté un habitant de la capitale, Mohammed Aatif. Des avions survolaient toujours Sanaa à la suite de ces frappes, a-t-on ajouté de même source. La chaîne de télévision des rebelles Houthis, al-Masirah, a également fait état de deux frappes aériennes. La coalition, qui intervient au Yémen depuis 2015, avait déjà ciblé le ministère de la Défense en y faisant d'important dégâts mais ces nouvelles frappes interviennent alors que les tensions se multiplient entre l'Arabie saoudite et son rival iranien, qui soutient les rebelles Houthis. Lundi, la coalition menée par Ryad a renforcé son blocus aérien, terrestre et maritime contre le Yémen après avoir intercepté dans le secteur de l'aéroport international de Ryad un missile balistique tiré par les rebelles yéménites. Les Houthis ont menacé de riposter à ce durcissement du blocus par des tirs de missiles contre les aéroports et les ports saoudiens et émiratis, exacerbant encore la tension entre Ryad et Téhéran. De son côté, l'ONU a réclamé la fin du blocus devant "la situation humanitaire catastrophique" au Yémen, menacé de "la plus grande famine" des dernières décennies. Depuis mars 2015, Ryad est à la tête d'une coalition de pays sunnites aidant les forces gouvernementales yéménites dans leur guerre contre les Houthis, maîtres de la capitale yéménite depuis septembre 2014. Le conflit a fait plus de 8.650 morts et quelque 58.600 blessés, dont de nombreux civils, et provoqué "la pire crise humanitaire au monde", selon l'ONU.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.