DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Australie: une pilote de huit ans meurt après un accident de dragster

Vous lisez:

Australie: une pilote de huit ans meurt après un accident de dragster

Australie: une pilote de huit ans meurt après un accident de dragster
Taille du texte Aa Aa
Une fillette de huit ans est décédée dans l'accident d'un dragster qu'elle conduisait et qui a heurté une barrière de ciment à Perth, dans l'ouest de l'Australie, a annoncé lundi la police. Anita Board passait le test pour obtenir sa licence junior quand son dragster violet "Pony Power" a percuté samedi la barrière en bout de piste, selon les médias locaux. La fillette avait eu jeudi huit ans, l'âge minimal pour postuler à une licence et conduire en compétition son dragster de 210 cc. La police a indiqué dans un communiqué qu'elle avait été hospitalisée dans un état critique et avait péri dimanche. Une enquête a été ouverte. Anita venait d'une famille d'adeptes du dragster dont la page Facebook compte plusieurs photos de la jeune fille en combinaison de pilotage. L'Association australienne de course de dragster a dit coopérer avec l'enquête de police. Le Premier ministre par intérim de l'Etat d'Australie-occidentale, dont Perth est la capitale, a évoqué la possibilité de nouvelles restrictions relatives à la pratique du dragster par les enfants. "Nous devons nous pencher sur l'ensemble des mesures de sécurité existantes", a déclaré Roger Cook, cité par la chaîne ABC. Mike Sprlyan, de la fédération australienne de dragster junior, a précisé que les compétitions juniors concernaient des jeunes de 8 à 17 ans, et des véhicules pouvant atteindre les 50 km/h.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.