DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Transat Jacques-Vabre: Prince de Bretagne démâte, la Marine à son secours

Vous lisez:

Transat Jacques-Vabre: Prince de Bretagne démâte, la Marine à son secours

Transat Jacques-Vabre: Prince de Bretagne démâte, la Marine à son secours
Taille du texte Aa Aa
Le bateau Prince de Bretagne, skippé par Lionel Lemonchois et Bernard Stamm, a démâté mercredi alors qu'il se trouvait à moins de 200 km des côtes brésiliennes et à quelques heures de couper la ligne de la Transat Jacques-Vabre. Aucun des deux marins n'a été blessé. Un bateau de la Marine nationale brésilienne a quitté mercredi soir le port de Salvador de Bahia afin de remorquer le trimaran à la dérive, ont indiqué les organisateurs de la course. Le voilier n'a plus de moteur suite à la perte de la génératrice il y a 2 jours. Le démâtage s'est produit à 19h15 heure française (15h15 heure locale) à 93 milles (environ 173 km) de Salvador de Bahia, suite à la rupture d'une pièce. Le mât est tombé doucement avant de se sectionner en deux, selon l'organisation. Le multicoque de 24 m de long pour 18 m de large, avec à sa barre le Français Lemonchois et le Suisse Stamm, était attendu mercredi soir dans la Baie de tous les Saints pour franchir la ligne de la Transat Jacques-Vabre (catégorie Ultime) en 3e position. La transatlantique en double a été remportée lundi par Thomas Coville et Jean-Luc Nélias (Sodebo Ultim'), victorieux en 7 j 22 h 07 min, devant Sébastien Josse/Thomas Rouxel (Maxi Edmond de Rothschild).
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.