DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Golf: Fleetwood, Rose et Garcia s'affrontent à Dubaï pour le titre de N.1 européen

Vous lisez:

Golf: Fleetwood, Rose et Garcia s'affrontent à Dubaï pour le titre de N.1 européen

Golf: Fleetwood, Rose et Garcia s'affrontent à Dubaï pour le titre de N.1 européen
Taille du texte Aa Aa
Le golfeur anglais Tommy Fleetwood tentera à partir de jeudi à Dubaï de décrocher la place de N.1 européen en 2017, seuls son compatriote Justin Rose et l'Espagnol Sergio Garcia ayant encore une chance de lui passer devant à l'occasion de la finale du circuit EPGA. En tête de la "Race to Dubai" qui sacre le meilleur joueur européen de l'année, le golfeur de 26 ans aborde cet ultime rendez-vous dans les Emirats arabes unis dans une position plutôt confortable. Si Rose ne termine pas parmi les cinq premiers et que Garcia ne s'impose pas dimanche, il sera en effet sacré quel que soit son résultat. Vainqueur notamment de l'Open de France début juillet, Fleetwood, 4e de l'US Open 2017, n'a pas encore remporté de Majeur, contrairement à ses deux rivaux. "Ce n'est pas un fardeau et je ne me sens pas du tout stressé, juste excité dans le bon sens", a-t-il souligné. "C'est un privilège incroyable et une opportunité fantastique de pouvoir affronter pour ce titre individuel des golfeurs d'un tel calibre, qui ont gagné certains des plus grand tournois et la Ryder Cup", a-t-il ajouté. "En étant totalement honnête, j'estime à 2% mes chances de gagner la +Race to Dubai+", a assuré pour sa part Garcia, à la recherche d'un nouvel équipementier après la fin de sa collaboration avec TaylorMade. Rose, récemment titré deux fois en un mois à Shanghaï puis Antalya, a surgi dans la dernière ligne droite. Il a disputé seulement 11 tournois, contre 23 à Fleetwood. - Quatre Français en lice - Le Français Victor Dubuisson, qui a arraché sa place à Dubaï en terminant 3e du Nedbank Golf Challenge à Sun City (Afrique du Sud) dimanche, tentera de confirmer son renouveau de ces dernières semaines sur un parcours qui lui a souvent réussi (3e en 2013, 2e en 2014, 4e en 2016). Outre le fantasque Cannois, trois autres Tricolores seront également présents avec dans un coin de leur tête la prochaine Ryder Cup, qui se déroulera en France en septembre 2018: Alexander Levy, Mike Lorenzo-Vera et Matthieu Pavon. En cas de très bonne performance, Dubuisson, Lévy et Lorenzo-Vera peuvent espérer terminer dans les 10 premiers de la "Race to Dubai". L'Anglais Matthew Fitzpatrick, qui s'est imposé l'an passé devant son compatriote Tyrrell Hatton, le Suédois Alex Noren et l'Espagnol Rafael Cabrera-Bello seront en quête de victoire. L'Espagnol Jon Rahm, tout juste sacré meilleur "rookie" (débutant) de la saison 2017 du Tour européen à 23 ans, sera aussi à surveiller. Premier joueur européen au classement mondial (5e) alors qu'il est passé pro il y a seulement un peu plus d'an, Rahm espère "pouvoir continuer comme ça, même si ce sera très dur". Double vainqueur à Dubaï, le Nord-Irlandais Rory McIlroy est en revanche forfait, tout comme le Suédois Henrik Stenson. La huitième et dernière levée des "Rolex Series", la catégorie de tournois la plus prestigieuse du circuit EPGA, dispose d'une dotation de huit millions de dollars (6,7 millions d'euros).
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.