DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Chine dément des propos de Trump sur la Corée du Nord

Vous lisez:

La Chine dément des propos de Trump sur la Corée du Nord

La Chine dément des propos de Trump sur la Corée du Nord
Taille du texte Aa Aa
La Chine a démenti jeudi avoir abandonné son initiative de désescalade des tensions dans le dossier nucléaire de la Corée du Nord, contredisant des propos ambigus du président américain Donald Trump la veille. Pékin plaide depuis de nombreux mois pour un "double moratoire": l'arrêt des essais balistiques et nucléaires de Pyongyang, contre celui des manoeuvres militaires américano-sud-coréennes au large de la péninsule de Corée. Donald Trump avait laissé entendre mercredi que le président chinois Xi Jinping, qu'il a rencontré la semaine dernière à Pékin lors d'une tournée en Asie, avait abandonné ce plan. "Le président Xi reconnaît qu'une Corée du Nord possédant l'arme nucléaire est une grave menace pour la Chine", a déclaré le président américain. "Et nous sommes convenus que nous n'accepterons pas un soi-disant +double moratoire+ comme ceux qui ont systématiquement échoués par le passé." Mais le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Geng Shuang a indiqué jeudi que la position de Pékin sur le dossier restait "inchangée et sans équivoque". "Nous pensons que dans la situation actuelle, l'initiative d'un double moratoire est l'idée la plus réaliste, faisable, juste et légitime", a martelé M. Geng lors d'une conférence de presse régulière. "Cela permettrait de fournir des opportunités et des conditions pour reprendre des pourparlers de paix", a insisté le porte-parole. "Nous espérons que toutes les parties concernées puissent considérer de façon sérieuse et positive la bonne volonté chinoise" sur cette initiative, a ajouté Geng Shuang, soulignant que la force militaire "n'est pas une option" dans le règlement de la crise. Le Chine enverra vendredi en Corée du Nord un représentant spécial du président chinois Xi Jinping. Sa mission sera officiellement de présenter à Pyongyang les conclusions du récent congrès du Parti communiste chinois (PCC). Mais les analystes estiment que le dossier nucléaire nord-coréen figurera également au programme des discussions.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.