DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne: Dortmund, la crise? Quelle crise?

Vous lisez:

Allemagne: Dortmund, la crise? Quelle crise?

Allemagne: Dortmund, la crise? Quelle crise?
Taille du texte Aa Aa
Aubameyang suspendu pour "raisons disciplinaires", des résultats en chute libre, et des critiques qui pleuvent: tous les clignotants sont au rouge à Dortmund, mais entraîneur et dirigeants conservent un calme étonnant à l'heure d'aller affronter Stuttgart vendredi pour la 12e journée de Bundesliga. Jeudi soir, le Borussia a annoncé que son buteur Pierre-Emerick Aubameyang ne serait pas du voyage, "pour raisons disciplinaires". Aucun autre détail n'a été donné. . Les chiffres de la chute Une seule victoire sur les sept derniers matches, contre une équipe de 3e division en coupe. En Bundesliga, le Borussia reste sur trois défaites et un nul. Leader du championnat avec 5 points d'avance au 1er octobre, il a lâché 11 points au Bayern en un mois, et occupe désormais la 3e place à 6 pts des Bavarois. En Ligue des champions, il est virtuellement éliminé après deux défaites contre Tottenham et le Real Madrid, et deux nuls 1-1 contre le modeste Apoel Nicosie. . Neufs jours décisifs Après le déplacement vendredi chez le promu Stuttgart -- l'équipe du néointernational français Benjamin Pavard --, Dortmund enchaînera avec Tottenham en C1 et Schalke. "Trois épreuves de vérité", commente jeudi le magazine du football Kicker. L'entraîneur Peter Bosz, venu de l'Ajax d'Amsterdam cet été, "va faire face en neuf jours à son examen le plus difficile depuis qu'il est arrivé à Dortmund", ajoute Kicker. "L'optimisme est là, en moi", dit-il quand on l'interroge sur la situation. Dans bien d'autres clubs de ce niveau, l'alerte rouge aurait déjà été déclenchée. Au Borussia, tout est calme. En surface tout au moins. Changer de coach ? "Ce serait complètement aberrant", assure le patron du club Hans-Joachim Watzke, "il faut donner du temps à un nouvel entraîneur". . Système ? Vous avez dit système? Les causes de la dégringolade opposent les experts. Plusieurs consultants mettent en cause la tactique de Bosz, son jeu de transition ultra-rapide qui déséquilibre l'équipe vers l'avant, et laisse des couloirs béants derrière pour les contres adverses. "Nous savons que nous pouvons jouer dans ce système", assure le gardien de but suisse Roman Bürki, "personne ne pense autre chose dans l'équipe. Mais il nous manque en ce moment le petit plus de confiance" qui fait la différence. . La défense à la loupe En raison des blessures ou des suspensions, Dortmund a joué cette saison avec dix lignes défensives différentes. "Ca ne facilite pas les choses et ça empêche d'avoir de la constance", se désole le capitaine et arrière latéral Marcel Schmelzer: "Mon espoir est que nous puissions avoir de meilleurs automatismes". La qualité individuelle des défenseurs centraux, Sokratis, Toprak ou du tout jeune Dan-Axel Zagadou, arrivé du centre de formation du PSG cet été, n'est peut-être pas non plus au niveau de celle des attaquants. . Aubameyang en panne sèche Le Gabonais a marqué 10 fois lors des huit premières journées de championnat. Mais depuis, c'est le silence... Trois matches de championnat et deux de Ligue des champions sans toucher la cible! Ses coéquipiers espéraient que la série noire prendrait fin vendredi à Stuttgart, mais sa suspension surprise repousse encore la date de sa résurrection. Le Borussia avait-il vraiment besoin de ça ? Le programme de la 12e journée(en heures locales, GMT+1): Vendredi 17 novembre (20h30) Stuttgart - Dortmund Samedi 18 novembre (15h30) Bayern Munich - Augsbourg Hoffenheim - Francfort Leverkusen - Leipzig Mayence - Cologne Wolfsburg - Fribourg (18h30) Hertha Berlin - Mönchengladbach Dimanche 19 novembre (15h30) Schalke 04 - Hambourg (18h00) Werder Brême - Hanovre
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.