DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dalkurd, le club suédois qui fait la fierté des Kurdes

Vous lisez:

Dalkurd, le club suédois qui fait la fierté des Kurdes

Dalkurd, le club suédois qui fait la fierté des Kurdes
Taille du texte Aa Aa
Lassés des guerres et des persécutions, les Kurdes du monde entier amoureux du ballon rond vibrent au rythme des succès de Dalkurd, un club fondé en Suède par leur communauté, et qui vient de rejoindre l'élite. Créé il y a treize ans par des immigrés kurdes dans la petite ville de Borlänge au centre de la Suède entre lacs et forêts, Dalkurd a gagné fin octobre son billet pour la première division suédoise (Allsvenskan), sous les hourras de ses supporters déchaînés arborant fièrement le drapeau kurde. Cette réussite a été acclamée par l'ensemble de la communauté kurde, un peuple touché par la répression en Turquie, et bouleversé par les conséquences du référendum controversé sur l'indépendance du Kurdistan irakien fin septembre. "J'étais très heureux quand j'ai vu leurs bons résultats", se réjouit Ahmed Karim, habitant d'Erbil, la capitale du Kurdistan irakien. "J'espère qu'ils représenteront le sport kurde dans le monde, parce que nous, au Moyen-Orient, nous n'avons pas notre propre équipe", souligne-t-il. Les Kurdes, entre 25 et 35 millions de personnes réparties majoritairement dans quatre pays --le sud-est de la Turquie, le nord de la Syrie, l'Irak et l'Iran -- n'ont pas de statut reconnu dans aucun de ces pays. "Des millions de Kurdes dansent de joie [...]. C'est tellement merveilleux de leur donner ce bonheur", s'était réjoui Rawez Lawan, l'auteur du but de la victoire synonyme d'accession (1-0 face au Gais Göteborg, le 28 octobre), auprès de l'agence de presse TT. "C'est plus que du football", avait conclu ce milieu de terrain, qui fait partie d'une équipe composée à majorité de joueurs d'origine kurde, mais qui est également cosmopolite. - En route pour la Ligue des champions ? - Pour l'entraîneur-adjoint Amir Azrafshan c'est le dynamisme de chacun, qu'ils soient Kurdes, Américains, Palestinien ou Gambien, qui a contribué à la victoire. "Ils ont tous quelque chose en commun quand il s'agit de relever un défi[...]. Ils sont poussés par la pression", confit-il. D'abord projet social destiné à aider les jeunes en difficulté à s'intégrer dans la société, le club est devenu une référence dans le football suédois. "Cela nous prouve que nous pouvons réussir", se félicite le journaliste suédois d'origine kurde Kurdo Baksi. En février 2016, le quotidien Aftonbladet révélait que 49% du club avait été acheté par deux "frères milliardaires" kurdes, Kawa et Sarkat Junad. "Nous voulons gagner et être dans la plus haute division le plus rapidement possible, j'adorerais voir le Dalkurd en Ligue des champions", avait à l'époque déclaré Sarkat Junad. - Des montagnes orientales aux vallées suédoises - Avec plus d'un million et demi de fans sur sa page Facebook, le club est devenu un symbole de l'unité kurdo-suédoise. En témoigne son drapeau qui mélange deux chevaux de Dalécarlie --des figurines en bois traditionnelles de la région-- sur un fond rouge, blanc et vert, les couleurs de drapeau kurde. "La Suède nous a donné la possibilité de nous sentir en liberté et de recevoir une éducation que nous n'avions pas" dans notre pays d'origine, a déclaré le président du club Ramazan Kizil. "On nous a beaucoup donné et nous allons le rendre à cette société", a-t-il ajouté. Les Kurdes --qui habitent principalement dans des régions montagneuses au Moyen-Orient-- ont un vieil adage selon lequel ils n'ont "pas d'amis mais des montagnes". De quoi faire dire à Kurdo Baksi que "ce n'est pas une coïncidence si les Kurdes ont quitté leurs montagnes et se sont retrouvés dans les vallées de Suède". 16 équipes disputeront la saison 2018-2019 du championnat de Suède de première division. Pour l'occasion, Dalkurd quittera Borlänge pour s'installer à Uppsala, à 70 km au nord de Stockholm.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.