DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

JO-2018: la télé russe menace de boycotter les Jeux si la Russie est écartée

Vous lisez:

JO-2018: la télé russe menace de boycotter les Jeux si la Russie est écartée

Taille du texte Aa Aa
La holding regroupant plusieurs médias publics russes a averti vendredi que ses chaînes de télévision ne retransmettraient pas les jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang si les sportifs russes étaient écartés de la compétition pour cause de scandale de dopage. "Si notre équipe est écartée des jeux Olympiques d'hiver, les chaînes de VGTRK ne vont pas les transmettre", a affirmé le service de presse de VGTRK, cité par les agences russes. Selon le quotidien financier russe Vedomosti, la première chaîne Pervy Kanal, également contrôlée par l'Etat mais indépendante de VGTRK, pourrait aussi boycotter les jeux Olympiques. Contactée par l'AFP, la chaîne n'avait pas commenté ces informations vendredi soir. L'Agence mondiale antidopage (AMA) a maintenu jeudi la suspension de l'agence nationale antidopage russe, une mauvaise nouvelle pour la Russie, qui ne sait pas encore si elle sera la bienvenue aux jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang, dans moins de trois mois. Le Comité international olympique (CIO) doit se prononcer entre le 5 et le 7 décembre sur cette épineuse question après le vaste scandale de dopage qui a touché la Russie. Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a affirmé "comprendre" la position de VGTRK. "La diffusion des jeux Olympiques est liée à l'achat de droits qui coûtent très cher. Il est évident que ces sommes sont dépensées avec l'espoir d'attirer un grand intérêt de la part des téléspectateurs en Russie", a souligné M. Peskov. - 'L'intérêt va baisser' - "Si notre équipe ne participe pas aux jeux Olympiques, l'intérêt des spectateurs en Russie pour ces émissions va baisser", a-t-il ajouté. "Mais il est encore trop tôt pour en parler. Les préparatifs en vue des jeux Olympiques continuent et nos autorités sportives continuent de maintenir le dialogue avec les organisations sportives internationales avec beaucoup de patience", a relevé le porte-parole. "A quoi bon montrer les jeux si nos athlètes n'y sont pas?", a commenté pour sa part le vice-Premier ministre russe chargé du sport Vitali Moutko, cité par l'agence Ria Novosti. "Si l'on juge d'après les premières décisions (des organisations internationales - ndlr), il est déjà clair dans quelle direction tout cela va", a-t-il dit. "Si l'objectif était de discréditer la Russie et le sport russe, il est en train d'être réalisé", a affirmé M. Moutko. Trois chaînes en Russie doivent en principe diffuser la compétition: Pervy Kanal (publique), Rossiïa 1 (VGTRK) et la chaîne sportive Match TV de la holding Gazprom-Media contrôlée par le géant gazier russe. Un porte-parole de Match TV, Levan Matoua, a quant à lui affirmé que les accords sur la diffusion des JO par sa chaîne étaient toujours en vigueur. "Des accords sur les droits de diffusion des jeux Olympiques ont été conclus, personne n'a écarté la Russie des jeux. Nous ne voyons aujourd'hui aucun sens de discuter sur ce sujet", a estimé M. Matoua.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.