DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: le Losc de Bielsa sort enfin la tête de l'eau

Vous lisez:

Ligue 1: le Losc de Bielsa sort enfin la tête de l'eau

Ligue 1: le Losc de Bielsa sort enfin la tête de l'eau
Taille du texte Aa Aa
De l'air ! Le Lille de l'entraîneur Marcelo Bielsa a enchaîné une deuxième victoire consécutive en dominant Saint-Etienne (3-1) et quitte provisoirement la zone de relégation, vendredi en ouverture de la 13e journée de L1. Pour la première de Julien Sablé sur le banc, les Verts connaissent un destin inverse. Cette défaite prolonge leur crise de résultats, n'ayant plus gagné depuis le 14 octobre, soit cinq matches de suite toutes compétitions confondues. Le Losc s'est imposé grâce à des buts de l'Ivoirien Nicolas Pépé (20), du Brésilien Thiago Mendes (71) et de l'Argentin Ezequiel Ponce (89), son premier avec les Dogues, tandis que Jonathan Bamba avait égalisé sur penalty (45) avant la mi-temps. Les joueurs d'"El Loco", volontaires et solidaires, ont enregistré une victoire méritée qui leur permet de quitter l'avant-dernière place pour remonter provisoirement au 16e rang avec 12 points - cela faisait près d'un mois qu'ils naviguaient dans les eaux troubles de la zone rouge. "Cette victoire est un soulagement mais il faudra confirmer cela dans le futur en stabilisant notre classement et notre niveau de jeu", a souligné l'entraîneur argentin. Quelques jours après le départ d'Oscar Garcia, remplacé par Sablé, les Verts ont affiché un bien meilleur visage que lors de l'humiliation subie à Geoffroy-Guichard face à Lyon lors du derby il y a deux semaines (0-5). Toutefois, le compte n'y est pas: ils n'ont gagné qu'un seul de leurs sept derniers matches de Championnat. Malgré la défaite, l'ASSE conserve provisoirement sa sixième place (18 points). "On est dans un moment de crise de confiance. Mon équipe est capable de faire bien mieux dans la maîtrise technique, a estimé le nouveau technicien forézien. Je suis forcément déçu mais ça n'enlève pas mon enthousiasme." Le début de match était assez équilibré entre des Lillois soucieux de faire le jeu et qui monopolisaient le ballon, et des Stéphanois bien regroupés et menaçants en contre. - Ponce première - Une fois n'est pas coutume, le Losc faisait preuve d'efficacité en ouvrant le score sur sa première occasion franche: sur le flanc gauche, Junior Alonso lançait idéalement Anwar El Ghazi, qui délivrait un superbe centre plongeant pour Pépé, qui concluait de la tête (1-0, 20). L'ASSE réagissait timidement mais sans parvenir à inquiéter les Nordistes, hormis sur une succession de corners (36) et sur une frappe au-dessus de Jonathan Bamba (40). Mais comme souvent cette saison, les Dogues commettaient une nouvelle erreur et relançaient leur adversaire: Thiago Maia taclait Bryan Dabo dans la surface et M. Hamel sifflait un penalty, transformé par Bamba (1-1, 45). Moins tranchant en début de seconde période, Lille se réveillait à l'heure de jeu. Ainsi, Stéphane Ruffier s'illustrait en détournant magistralement un coup-franc d'El Ghazi (67). Les Dogues étaient finalement récompensés de leurs efforts grâce à Mendes, qui plaçait des 20 mètres une merveille de frappe enroulée au ras du poteau de Ruffier (2-1, 71). Juste après une grosse occasion manquée par Vincent Pajot pour les Verts (86), Ponce aggravait même le score d'une superbe frappe en pivot (3-1, 89), ce qui provoquait une explosion de joie de Bielsa.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.