DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Lille, le secteur offensif enfin d'attaque ?

Vous lisez:

Ligue 1: Lille, le secteur offensif enfin d'attaque ?

Ligue 1: Lille, le secteur offensif enfin d'attaque ?
Taille du texte Aa Aa
Trois buts en deux matches pour Nicolas Pépé, un pour l'autre attaquant Ezequiel Ponce: Lille, qui vient d'enchaîner deux victoires consécutives pour la première fois de la saison, semble enfin sur la pente ascendante. Si tout n'a pas été parfait vendredi lors du succès mérité face à Saint-Etienne (3-1), avec notamment du déchet technique dans la dernière passe, l'animation offensive du Losc a été bien plus juste que par le passé. Dans ce domaine, le succès contre les Verts est sans hésitation le plus abouti de la saison. "Le jeu offensif s'est amélioré. Le latéral droit Kévin Malcuit a apporté en ce sens et les attaquants Anwar El Ghazi et Nicolas Pépé ont progressé, estime l'entraîneur nordiste Marcelo Bielsa. Le milieu Thiago Mendes a également été décisif. Lorsque l'on a quatre joueurs qui apportent du déséquilibre, cela renforce notre capacité offensive." Il y a deux semaines à Metz, les Dogues, qui s'étaient imposés (3-0), avaient réalisé une première période insipide offensivement, avant de rectifier le tir après la mi-temps. Au final, les trois buts avaient été marqués par des joueurs offensifs (deux pour Pépé et un pour Farès Bahlouli), preuve d'un renouveau dans ce secteur de jeu. "Marquer est toujours positif pour la confiance des attaquants. Les buts sont toujours les bienvenus et davantage encore quand ils sont marqués par les attaquants", souligne +El Loco+. Les deux buts inscrits par les avant-centres Pépé et Ponce vendredi face à l'ASSE sont venus confirmer cette sensation. Car au-delà de ces buts, les Dogues ont réalisé bon nombre de jolis enchaînements et de belles percées, que ce soit dans l'axe ou sur les côtés, à l'image de Mendes ou Luiz Araujo. - Pépé forte tête - El Ghazi aussi semble revenir à son meilleur niveau. S'il manque parfois d'efficacité à la conclusion, c'est un redoutable passeur. Ainsi, face aux Stéphanois il a délivré deux superbes centres qui ont été repris par Ponce en pivot et Pépé de la tête. Ce dernier, qui traverse actuellement une bonne période, commence à faire taire les critiques concernant son repositionnement à la pointe de l'attaque lilloise, décidé par Bielsa après le départ de Nicolas de Préville à Bordeaux fin août. L'international ivoirien, qui évoluait sur un côté à Angers, commence à prendre la mesure de son nouveau poste et a enfin marqué de la tête, secteur de jeu où ses prestations étaient très insuffisantes jusque-là. "Avoir marqué trois buts en deux matches c'est toujours de bon augure. De plus ça a été des buts variés (un penalty, une frappe après avoir pris la profondeur et une tête, ndlr). Je crois qu'il possède cette capacité à jouer avant-centre et à marquer des buts mais il doit réaliser davantage de prestations similaires et marquer encore plus pour confirmer cette tendance", insiste le technicien argentin. Incontestablement, Lille va mieux. Le club nordiste, classé 18e, pourrait même se rapprocher du milieu de tableau en cas de victoire lundi à Amiens, lors du remake de la rencontre de la 8e journée interrompue après la chute d'une barrière qui avait fait 29 blessés parmi les supporters lillois. Toutefois, ce renouveau reste fragile, comme le reconnaît Adama Soumaoro, qui pourrait rejouer à La Licorne après sept mois d'absence: "On n'a fait que deux victoires (de suite), c'est notre première série de la saison et j'espère qu'on va enchaîner. Mais l'équipe n'est pas encore guérie."
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.