DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Basket: pour Patrick Baumann (Fiba), "L'Euroligue a programmé ses matchs de façon délibérée et cynique"

Vous lisez:

Basket: pour Patrick Baumann (Fiba), "L'Euroligue a programmé ses matchs de façon délibérée et cynique"

Basket: pour Patrick Baumann (Fiba), "L'Euroligue a programmé ses matchs de façon délibérée et cynique"
Taille du texte Aa Aa
Les meilleures nations de basket vont tenter de se qualifier à partir de vendredi pour le Mondial-2019 sans leurs meilleurs joueurs, bloqués par leurs matchs de NBA et d'Euroligue. Dans un entretien avec l'AFP, le secrétaire général de la Fiba, Patrick Baumann, dénonce l'attitude de l'Euroligue qui a selon lui "programmé ses matches de façon délibérée et cynique". Q: De nombreuses équipes vont jouer leurs matches de qualification au Mondial sans leurs meilleurs éléments. Comment en est-on arrivé là? R: "Si c'est le cas, ce qui n'est pas encore établi, ce sera parce que l'Euroligue a programmé de façon délibérée et cynique ses matchs au même moment que les qualifications au Mondial, mettant les joueurs dans la situation impossible d'avoir à choisir entre leur club et leur équipe nationale. L'Euroligue connaissait les dates des fenêtres Fiba depuis deux ans lorsqu'elle a publié son propre calendrier et elle savait très bien quelles seraient les implications d'un choc de dates. Cette situation aurait pu être facilement évitée il y a encore quelques mois lorsque la Fiba a proposé une solution de compromis dans laquelle chacun de nous aurait décalé huit matches de un ou deux jours. Mais l'Euroligue poursuit son propre plan dans l'intérêt d'un petit groupe de clubs d'élite, dont elle met les intérêts au-dessus de ceux de tous les autres acteurs du basket". Q: Quel était l'objectif de la Fiba en instaurant le système des fenêtres internationales de novembre, février et juin ? R: "Il s'agit d'aider notre sport à grandir dans le monde entier, de faire en sorte que des jeunes aient envie de le pratiquer et fournissent ainsi les talents des années à venir. C'est un moyen de rendre ce sport plus populaire dans les pays où il est déjà établi et de le faire mieux connaître dans des endroits où il n'est pas autant joué et regardé. Cela part du principe que les équipes nationales sont les locomotives du basket dans chaque pays. Quand elles jouent, elles sont couvertes par les grands médias et suscitent de fortes audiences à la télévision. (...) Jusqu'à présent, des équipes pouvaient rester des années sans jouer un match à enjeu devant leur public. Le nouveau calendrier change tout ça. Organiser des matchs à domicile apporte aussi des bénéfices financiers aux fédérations nationales grâce aux partenariats. Cela veut dire qu'elles pourront planifier, investir et se développer. Les qualifications permettront également à de nouveaux joueurs de montrer leur talent et de prendre un rôle de leader dans leurs pays." Q: L'Euroligue propose de faire jouer l'ensemble des matches de qualification pendant l'été, ce qui permettrait à tous les joueurs, y compris ceux de NBA, d'être disponibles. Pourquoi la Fiba n'accepte-t-elle pas cette solution? R: "Parce que cela ne résoudrait rien. Cela montre seulement le niveau de considération que l'Euroligue accorde à l'équipe nationale: un seul mois par an, pendant l'été, quand la plupart des gens sont à la plage! Notre calendrier est aussi conçu pour donner aux joueurs un été de repos tous les quatre ans, ce à quoi ils sont favorables car c'est important pour leur santé à long terme. Après une saison à 80 matches d'Euroligue, de championnat national et de coupe, combien de joueurs voudront aller directement en stage de préparation pour jouer ensuite pendant quatre semaines en juillet?" Interview réalisée par e-mail par François BONTOUX
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.