DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise dans la boxe: le président de l'AIBA démissionne

Vous lisez:

Crise dans la boxe: le président de l'AIBA démissionne

Crise dans la boxe: le président de l'AIBA démissionne
Taille du texte Aa Aa
Le président taïwanais de la Fédération internationale de boxe (AIBA), Ching-Kuo Wu, qui avait été suspendu par sa propre fédération, a démissionné, a annoncé lundi l'instance qui y voit un "geste" à même de résoudre la crise de gouvernance. Après 11 ans à la présidence, M. Wu, également membre du CIO et de sa commission exécutive, "a décidé de démissionner", a indiqué l'AIBA précisant que les deux parties avaient ainsi "accepté de résoudre à l'amiable" les problèmes de management. L'Italien Franco Falcinelli assure la présidence par intérim dans l'attente de l'élection d'un nouveau président lors d'un congrès extraordinaire le 27 janvier à Dubaï. M. Wu explique avoir pris cette décision "pour le sport que j'aime et auquel j'ai dédié ma vie". "Je démissionne dans l'intérêt de l'AIBA et de la boxe mais je reste déterminé à assurer une transition douce avec la nouvelle direction", a-t-il ajouté dans le communiqué commun. M. Falcinelli a tenu de son côté à "remercier Ching-Kuo Wu pour sa contribution à l'AIBA et la boxe depuis tant d'années (...) Notre objectif est maintenant porté vers l'avenir et la promotion et le développement de notre sport en collaboration avec les 202 fédérations membres". Les actions engagées devant la justice par le président et par les membres du comité exécutif qui avaient remis en cause sa gestion, ont été "retirées", selon le communiqué. De plus, alors que M. Wu avait été suspendu début octobre pour "irrégularités comptables et mauvaise gestion", les deux parties ont assuré qu'il n'existait "à ce jour aucune indication de comportement contraire à l'éthique" de la part du président comme de ses opposants. L'AIBA est plongée dans une grave crise de gouvernance depuis qu'en juillet dernier, les opposants à M. Wu dont le Canadien Pat Fiacco et l'Italien Franco Falcinelli, avaient tenté de prendre le contrôle de la fédération basée à Lausanne. Les opposants, majoritaires au sein du Comité exécutif, reprochaient à M. Wu des "irrégularités comptables et une mauvaise gestion", plaçant l'AIBA selon eux "au bord de la faillite". Le Taïwanais a lui toujours répondu que la situation de sa fédération est "saine". Architecte de 71 ans, M. Wu avait succédé en 2006 au Pakistanais Anwar Chowdry à la tête d'une des plus anciennes fédérations olympiques. M. Wu est membre du CIO depuis 1998 et de la commission exécutive depuis 2012 où il représente l'Association des fédérations internationales des Jeux d’été (Asoif).
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.