DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue des Champions: à l'AS Rome, Alisson monte le son

Vous lisez:

Ligue des Champions: à l'AS Rome, Alisson monte le son

Ligue des Champions: à l'AS Rome, Alisson monte le son
Taille du texte Aa Aa
Gardien titulaire de l'équipe du Brésil encore méconnu en Europe, Alisson Becker a réussi l'exploit de faire de la traditionnellement fragile AS Rome, qui affronte mercredi l'Atletico de Madrid en Ligue des Champions, la meilleure défense du championnat d'Italie. C'est justement lors du match aller à Rome face à l'Atletico (0-0), pour ses débuts en Ligue des Champions, qu'Alisson a pu pour la première fois faire la preuve de toute sa valeur au plus haut niveau européen. Avec quatre arrêts fantastiques, il avait écoeuré les Espagnols et suscité l'admiration de leur entraîneur Diego Simeone. "Nous ne pouvons que féliciter Alisson. C'est lui qui a tout fait, il a été excellent, vraiment." Cela fait pourtant plus d'un an qu'Alisson est à la Roma. Débarqué dans la capitale italienne à l'été 2016 contre huit millions d'euros, le Brésilien arrivait déjà pour être titulaire. Mais l'entraîneur d'alors, Luciano Spalletti, avait insisté pour prolonger d'un an le prêt du Polonais Szczesny et Alisson était resté dans l'ombre, avec seulement quelques matches de Coupe d'Italie pour montrer son talent. Cette saison en revanche, le nouveau coach giallorosso Eusebio Di Francesco n'a pas hésité. Interrogé récemment par le Corriere dello Sport quant à l'identité du joueur qui l'avait le plus surpris en pré-saison, le technicien a répondu Alisson. "Le préparateur des gardiens m'en a parlé tout de suite, mais quand je l'ai vu sur le terrain, j'ai été stupéfait par sa présence et par la tranquillité qu'il transmet à l'équipe", a-t-il dit. - 'Une affaire' - De fait, le Brésilien à la barbe fournie a réussi un début de saison parfait, contribuant largement à l'inédite solidité de son équipe (huit buts encaissés en 12 matches de Serie A), qui ces dernières saisons avait souvent payé cher une naïveté défensive confondante. Perfectible dans le jeu au pied mais très fort sur sa ligne et hyper explosif malgré un gabarit massif (1,93m, 91kg), Alisson (25 ans) promène surtout une tranquille assurance qui fait du bien à son équipe. A l'aise dans un club où les Brésiliens ont toujours été bien accueillis (Falcao, Aldair, Cafu, Mancini...), le natif de Novo Hamburgo, par ailleurs excellent joueur de guitare et de ukulélé, semble désormais pleinement intégré dans la capitale italienne. "Aujourd'hui je joue et tout se passe bien. Mais je n'ai jamais douté de mes qualités. Je pense avoir progressé dans tous les domaines, les sorties basses, les sorties hautes, le jeu au pied", explique celui qui présente Buffon et De Gea comme "des idoles". Un autre de ses modèles est Doni, autre gardien brésilien qui a occupé pendant six saisons les buts de la Roma, de 2005 à 2011. Et Doni n'avait aucun doute quant à la réussite romaine de l'ancien portier de l'Internacional Porto Alegre. "S'il continue comme ça, il deviendra un des meilleurs gardiens du monde et je suis sûr que la Roma a fait une affaire. Il fallait juste qu'il joue régulièrement mais je ne suis pas surpris par ses performances. On ne devient pas par hasard gardien de la sélection brésilienne", a déclaré Doni. Car avec déjà 21 matches sous le maillot de son pays, Alisson est en effet bien installé dans les buts de la Seleçao, où il est préféré à Ederson, lui-aussi auteur d'un excellent début de saison avec Manchester City. Au bout d'une saison qui pourrait être riche et chargée avec la Roma, bien placée en Serie A et proche de la qualification en Ligue des Champions, Alisson devrait donc en prime disputer en Russie sa première Coupe du Monde.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.