DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie: Poutine, Erdogan et Rohani d'accord pour réunir régime et opposition à Sotchi

Vous lisez:

Syrie: Poutine, Erdogan et Rohani d'accord pour réunir régime et opposition à Sotchi

Syrie: Poutine, Erdogan et Rohani d'accord pour réunir régime et opposition à Sotchi
Taille du texte Aa Aa
Les présidents russe, turc et iranien se sont dits d'accord mercredi, à l'issue d'un sommet consacré à la crise syrienne, pour la tenue prochaine d'un "congrès" réunissant en Russie régime et opposition, a annoncé M. Poutine. "Les présidents de l'Iran et de la Turquie ont soutenu l'initiative d'un congrès national syrien" à Sotchi (sud-ouest), a déclaré Vladimir Poutine après s'être entretenu avec ses homologues turc Recep Tayyip Erdogan et iranien Hassan Rohani. Il a ajouté que la tenue de ce congrès, dont la date n'a pas encore été fixée, servirait de "stimulant" pour le règlement du conflit dans le cadre du processus de paix organisé à Genève sous l'égide de l'ONU. Le président Erdogan a indiqué de son côté qu'Ankara, Moscou et Téhéran devaient "se coordonner pour préparer le congrès national syrien", selon des propos traduits en russe. "Notre déclaration commune est le premier pas reflétant cette nouvelle coopération", a ajouté M. Erdogan. Le président turc a ensuite précisé, selon des propos transmis par la télévision turque, que "l'exclusion des éléments terroristes, qui menacent l'unité politique et l'intégrité territoriale de la Syrie ainsi que notre sécurité nationale, continuera de faire partie des priorités de la Turquie", en référence au groupe kurde PYD et à son aile armée, les YPG. "Que personne ne s'attende à nous voir accepter de prendre place dans la même structure (...) qu'une organisation terroriste", a-t-il ajouté, semblant ici se démarquer des positions de ses deux homologues. Le président iranien Hassan Rohani a de son côté salué une rencontre "très utile", ajoutant que les ministres des Affaires étrangères et les responsables des services spéciaux des trois pays se rencontreraient avant la tenue du congrès national syrien. A l'ouverture de ce sommet, le président Poutine avait assuré voir "une vraie chance" de mettre fin au conflit qui ravage la Syrie depuis 2011 et qui a fait plus de 330.000 morts et des millions de réfugiés.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.