DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rugby: un tiers de femmes au Conseil de la Fédération internationale à partir de 2018

Vous lisez:

Rugby: un tiers de femmes au Conseil de la Fédération internationale à partir de 2018

Rugby: un tiers de femmes au Conseil de la Fédération internationale à partir de 2018
Taille du texte Aa Aa
Le Conseil de la Fédération internationale de rugby (World Rugby) comprendra au moins un tiers de femmes à partir de l'année prochaine, a annoncé jeudi l'instance dirigeante, qui souhaite mettre en avant cet important changement. Le nombre de membres du Conseil - actuellement exclusivement composé d'hommes - va ainsi augmenter, passant de 32 à 49. Tous les nouveaux membres seront des femmes. World Rugby a toutefois précisé dans un communiqué que cette nouvelle organisation ne modifierait pas les droits de vote existants répartis entre les différentes régions et fédérations. Ainsi, par exemple, les 10 pays les plus importants, qui disposent actuellement chacun de deux représentants au Conseil mais de trois votes (Argentine, Australie, Angleterre, France, Irlande, Italie, Nouvelle-Zélande, Ecosse, Afrique du Sud et pays de Galles), auront droit à un nouveau représentant chacun, à condition qu'il s'agisse d'une femme. Mais ils n'auront pas droit à un vote supplémentaire. "Cette réforme est historique, elle reflète nos ambitions et elle aurait dû être accomplie il y a longtemps", a indiqué le président de World Rugby, Bill Beaumont. "Si nous voulons promouvoir et nourrir la croissance des femmes dans le rugby, alors le changement doit intervenir depuis le sommet". Une récente réunion du Conseil à Londres a également permis d'adopter un "plan femmes 2015-2025", stratégie globale pour développer le rugby féminin. "Afin de construire sur le succès de la récente Coupe du monde dames en Irlande, la décision d'accroître la représentation des femmes au Conseil à plus d'un tiers est une grosse transformation pour le rugby", a souligné Katie Sadleir, directrice de World Rugby en charge du rugby féminin. "Cela va changer la manière dont le sport va être gouverné à l'avenir, ce sera différent pas seulement pour les femmes dans le rugby, mais pour tout le rugby".
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.