DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Boxe: Sergey Kovalev se relance en mi-lourds

Vous lisez:

Boxe: Sergey Kovalev se relance en mi-lourds

Boxe: Sergey Kovalev se relance en mi-lourds
Taille du texte Aa Aa
Le Russe Sergey Kovalev s'est emparé du titre vacant de champion WBO des mi-lourds en battant l'Ukrainien Vyacheslav Shabranskyy par arrêt de l'arbitre dès la 2e reprise, samedi à New York. Kovalev succède à l'Américain Andre Ward qui a mis un terme à sa carrière le mois dernier et qui lui avait infligé ses deux seuls défaites, coup sur coup en novembre 2016 et juin 2017. Kovalev, ancien champion WBO, WBA et IBF de la catégorie, n'a laissé aucune chance à son adversaire qu'il a envoyé à deux reprises au tapis dès le 1er round. Il lui a fallu moins d'une minute pour secouer durement Shabranskyy avec une puissante droite. A vingt secondes du terme de la première reprise, l'Ukrainien est allé une nouvelle fois au tapis. Il a ensuite fait illusion pendant une minute dans le 2e round, avant d'encaisser une volée de coups de Kovalev, survolté, et d'être arrêté par l'arbitre. "Je suis de retour, comme je l'avais annoncé", a assuré Kovalev qui compte désormais à 34 ans 30 victoires, dont 26 avant la limite, pour deux défaites et un nul. "Mon but est d'être le meilleur dans ma catégorie, ma dernière défaite n'était pas méritée et due à une mauvaise décision de l'arbitre, je vais le montrer en récupérant tous mes titres", a-t-il promis. Shabranskyy, 30 ans, a concédé sa deuxième défaite pour 19 victoires.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.