DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Basket: France-Bosnie, toujours la défense pour confirmer

Vous lisez:

Basket: France-Bosnie, toujours la défense pour confirmer

Basket: France-Bosnie, toujours la défense pour confirmer
Taille du texte Aa Aa
L'équipe de France de basket va tenter de confirmer son bon départ dans les qualifications au Mondial-2019 lundi (20h30) à Rouen face à la Bosnie, trois jours après avoir battu la Belgique (70-59) grâce à une grosse intensité défensive de ses réservistes pour leur baptême du feu. Cette sélection composée aux trois-quarts de joueurs de ProA, appelés à la rescousse pour remplacer les titulaires retenus par leurs clubs de NBA et d'Euroligue, a fait un énorme effort défensif pour s'imposer (70-59), malgré une préparation réduite à quatre jours ("une hérésie" selon Vincent Collet). Le même état d'esprit est attendu par le sélectionneur face à une équipe de Bosnie "plus forte que les Belges" et mise en confiance par son succès sur la Russie (81-76 vendredi à Sarajevo). "La deuxième mi-temps défensive que nous avons réussie à Anvers a été la meilleure d'une équipe de France, quelle qu'elle soit, depuis deux ans", a souligné le sélectionneur, emballé par l'implication et l'envie de bien faire de ses hommes. Vendredi, les Français ont limité les Belges à un total famélique de 21 points marqués en deuxième période grâce à l'apport de tous, et particulièrement des grands, Louis Labeyrie, Moustapha Fall et Alain Koffi. Quand Edwin Jackson (14 points) et Paul Lacombe (13 points) ont trouvé la mire au shoot, les Bleus se sont envolés. "Mais la Bosnie est une équipe plus physique et meilleure à l'intérieur. Nous connaissons un de ses deux pivots, Elmedin Kikanovic. C'est un joueur dominant en ProA (avec Monaco), et pourtant il est moins utilisé que l'autre, Andrija Stipanovic, en sélection", prévient Collet, qui compte sur la mobilité supérieure de ses joueurs. Un deuxième succès mettrait la France en bonne position pour éviter la dernière place du groupe E, éliminatoire, à l'issue des "fenêtres" de février et juin 2018. L'idéal serait de se mettre aussi en situation favorable pour la deuxième phase de poules, à disputer en septembre et novembre 2018, puis en février 2019. Il s'agira cette fois-ci d'un groupe de six où les résultats du premier tour seront conservés et où trois billets pour la Chine seront attribués. "Notre objectif de départ est de terminer dans les deux premiers, et plutôt premier" du groupe E, dit Collet, qui reconnaît que dans cette optique, "perdre à domicile serait problématique".
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.