DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte: 11 "terroristes" tués dans un raid des forces de sécurité

Vous lisez:

Egypte: 11 "terroristes" tués dans un raid des forces de sécurité

Taille du texte Aa Aa
Onze "éléments terroristes" ont été tués dans un raid des forces de sécurité dans la région d'Ismaïlia, dans le nord-est de l'Egypte, a annoncé mardi le ministère de l'Intérieur. Des affrontements ont éclaté après que les forces de sécurité ont lancé ce raid contre un lieu soupçonné d'abriter du matériel de contrebande destiné à des jihadistes dans la péninsule du Sinaï, où une attaque contre une mosquée a fait vendredi plus de 300 morts. Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi avait promis le jour même une "réponse brutale" des forces de sécurité contre les auteurs de cette attaque. Le raid de mardi a eu lieu dans le village de Gelbana, à l'est du canal de Suez, près de la frontière avec la province Nord-Sinaï. Il est survenu après la "surveillance des déplacements de certains chefs de groupes terroristes dans le nord du Sinaï", précise le ministère dans un communiqué. Ces groupes préparaient une série d'attaques contre des infrastructures essentielles et des lieux de culte chrétiens, selon la même source. Cette opération a également permis "d'identifier un réseau de contrebandiers impliqués dans la fourniture de moyens de communication sans fil et de soutien logistique aux groupes terroristes dans le nord du Sinaï", a ajouté le ministère. Trois membres présumés de ce réseau ont été appréhendés. Six autres personnes ont également été arrêtées dans le cadre d'une "campagne de sécurité élargie" dans le pays. L'attaque de vendredi a visé la mosquée al-Rawda, dans le village de Bir al-Abd, à 40 km à l'ouest d'Al-Arich, capitale du Nord-Sinaï. Elle a été menée par une trentaine d'hommes armés portant la bannière du groupe jihadiste Etat islamique (EI) qui n'a cependant pas revendiqué l'attaque. Elle a fait au moins 305 morts, dont une trentaine d'enfants, et plus de 100 blessés. Peu après le carnage, l'armée a annoncé avoir détruit plusieurs véhicules utilisés dans l'attaque, et tué leurs occupants.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.