DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Real Madrid: Modric à son tour accusé d'évasion fiscale

Vous lisez:

Real Madrid: Modric à son tour accusé d'évasion fiscale

Real Madrid: Modric à son tour accusé d'évasion fiscale
Taille du texte Aa Aa
Le milieu croate du Real Madrid Luka Modric est le dernier footballeur à être poursuivi pour évasion fiscale sur des revenus perçus au titre de ses droits à l'image, selon une décision de la justice espagnole rendue mercredi. Le parquet suppose ainsi que le joueur, dont la femme Vadja est également citée, a dissimulé entre 2013 et 2014 870.728 euros au fisc via une société écran ouverte au Luxembourg. Le préjudice pourrait même s'avérer plus important une fois que les autorités espagnoles auront pu étudier les comptes des holdings ouvertes au nom du joueur de 32 ans sur l'Ile de Man. En 2012, Modric a été transféré de Tottenham au Real Madrid pour une indemnité estimée à 30 M EUR. Après ses coéquipiers Cristiano Ronaldo et Marcelo ou le Barcelonais Messi, Modric est la dernière star en date de la Liga dans le collimateur de la justice espagnole. En plus de leur salaire astronomique et des primes de résultats, les plus grands footballeurs s'assurent des millions de revenus supplémentaires en prêtant leur nom et leur image pour des campagnes de publicité. Différents scandales ces dernières années ont ainsi révélé que les joueurs, conseillés par des armées d'avocats et autres fiscalistes, étaient passés maîtres dans l'art, au mieux de l'optimisation fiscale, au pire de la dissimulation de leurs revenus via des manoeuvres compliquées montées par des sociétés fictives dans des paradis fiscaux.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.