DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Venezuela: un sélectionneur renvoyé pour avoir dénoncé la "malnutrition" de ses joueuses

Vous lisez:

Venezuela: un sélectionneur renvoyé pour avoir dénoncé la "malnutrition" de ses joueuses

Venezuela: un sélectionneur renvoyé pour avoir dénoncé la "malnutrition" de ses joueuses
Taille du texte Aa Aa
Le Panaméen Kenneth Zseremeta, l'entraîneur de football féminin vénézuélien le plus titré, a été démis mercredi de ses fonctions de sélectionneur des moins de 20 ans après avoir dénoncé la "malnutrition" de ses joueuses. Zseremeta a conduit les jeunes Vénézuéliennes à la troisième place du tournoi de foot féminin des Jeux bolivariens 2017, réunissant les pays libérés par Simon Bolivar. Il a ensuite qualifié ses joueuses d'"héroïnes" et dénoncé devant la presse que beaucoup d'entre elles souffraient "de grave malnutrition". Le Venezuela est confronté à une pénurie alimentaire à la suite d'une crise économique et financière aggravée, en 2014, par la chute des prix du pétrole, sa principale source de revenus. Le technicien panaméen a formé deux générations de jeunes filles qui ont disputé la Coupe du monde des moins de 17 ans, parmi lesquelles figure Deyna Castellanos, désignée joueuse de l'année 2017 par la Fifa. Demi-finalistes au Costa Rica en 2014 et en Jordanie en 2016, la sélection des moins de 17 ans du Venezuela a aussi conquis deux titres de champion sud-américain de la catégorie d'âge sous la conduite de Zseremeta.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.