DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen: deux gardes tués dans un attentat à Aden revendiqué par l'EI

Vous lisez:

Yémen: deux gardes tués dans un attentat à Aden revendiqué par l'EI

Yémen: deux gardes tués dans un attentat à Aden revendiqué par l'EI
Taille du texte Aa Aa
Deux gardes ont été tués et quatre autres blessés mercredi dans un attentat à la voiture piégée visant le bâtiment du ministère des finances à Aden, deuxième ville du Yémen, selon une source des services de sécurité. Cette source, qui a requis l'anonymat, n'a pu dans un premier temps confirmer si le véhicule était conduit par un kamikaze. L'attentat, commis à l'aube, été revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) dans un communiqué de son agence de propagande Amaq, diffusé par le centre américain de surveillance de sites jihadistes SITE. Aden a été le théâtre d'une série d'attentats tuant des centaines de personnes, certains ayant été revendiqués par l'EI. Une coalition dirigée par l'Arabie saoudite lutte depuis mars 2015 pour aider le pouvoir du président Abd Rabbo Mansour Hadi à chasser les Houthis soutenus par l'Iran et leurs alliés, les forces fidèles à l'ancien président Ali Abdallah Saleh. La mission s'est élargie pour inclure des opérations contre des groupes jihadistes, à la fois de l'EI et d'Al-Qaïda, qui ont exploité le chaos pour s'implanter dans le sud du Yémen, une région tenue par le gouvernement. La guerre du Yémen a fait plus de 8.650 morts, en majorité des civils, et poussé le pays au bord de la famine. Le président Hadi a établi son siège à Aden depuis qu'il a été chassé par les rebelles de la capitale Sanaa fin 2014.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.