DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dopage: la Russie dénonce un complot pour la présenter comme "axe du mal"

Vous lisez:

Dopage: la Russie dénonce un complot pour la présenter comme "axe du mal"

Dopage: la Russie dénonce un complot pour la présenter comme "axe du mal"
Taille du texte Aa Aa
Les accusations de dopage institutionnalisé contre la Russie visent à rattacher le pays à un "axe du mal", a dénoncé le vice-Premier ministre Vitali Moutko vendredi, à quelques jours d'une décision sur la participation des sportifs russes aux JO. "Il s'agit d'une tentative de présenter (la Russie) comme un axe du mal, mais c'est parce que nous sommes une grande puissance sportive", a-t-il assuré, cité par l'agence de presse RIA Novosti. "On a fait de nous une sorte de monstre. Maintenant, tout le monde, n'importe quel expert, a le droit de dire: +il faut punir la Russie+", a-t-il ajouté, estimant que les "punitions collectives sont devenues à la mode". "Le gouvernement gardera une position ferme et défendra ses athlètes jusqu'à son dernier souffle", a assuré celui qui a été ministre des Sports de 2008 à 2016. La Commission exécutive du Comité international olympique (CIO) doit se prononcer lors d'une réunion cruciale du 5 au 7 décembre sur la participation ou non de la Russie aux prochains jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang. "Nous ne savons pas quelle sera la décision du CIO", a admis M. Moutko, disant "espérer qu'elle sera de bon sens". En 2016, le rapport McLaren, commandé par l'Agence mondiale antidopage (AMA), a révélé un système de dopage institutionnalisé en Russie, et notamment lors des jeux Olympiques d'Hiver de 2014 à Sotchi, dans le sud de la Russie. La Russie a toujours réfuté la dimension institutionnelle du système de dopage révélé par l'enquête McLaren. Mardi, les services d'enquêtes russes ont ainsi accusé l'ancien patron du laboratoire de Moscou, Grigori Rodtchenkov, parti se réfugier aux Etats-Unis et dont le témoignage a été à l'origine du scandale, d'avoir dopé personnellement les sportifs russes et d'avoir "manipulé" les tests. Début novembre, le président russe Vladimir Poutine avait assuré que les accusations de dopage avaient été orchestrées par les Etats-Unis pour nuire au déroulement de la présidentielle de mars 2018 en Russie.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.