DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Premier bain de foule pour le prince Harry et sa fiancée Meghan

Vous lisez:

Premier bain de foule pour le prince Harry et sa fiancée Meghan

Premier bain de foule pour le prince Harry et sa fiancée Meghan
Taille du texte Aa Aa
Le Prince Harry et sa fiancée Meghan Markle ont reçu un accueil enthousiaste vendredi à Nottingham (centre de l'Angleterre), pour leur première visite officielle depuis l'annonce de leur futur mariage. Des centaines de personnes chaudement vêtues pour cause de température glaciale ont accueilli le jeune couple, lui-même emmitouflé dans de longs manteaux sombres. "C'est merveilleux, fantastique, nous avons de la chance qu'ils aient choisi Nottingham pour leur premier déplacement officiel!", a déclaré à l'agence britannique PA Irene Hardman, 81 ans, qui patientait derrière une barrière pour apercevoir le couple. Frank Shelton, 81 ans, de Carlton, dans le Nottinghamshire, un inconditionnel des princes William et Harry selon ses dires, est venu avec sa chouette Kim, huit ans, qui ne le quitte jamais. D'autres fans ont préféré se munir d'un drapeau américain pour rendre hommage aux origines de Meghan Markle ou d'une bouillotte. Après avoir serré des mains et échangé quelques mots pendant une vingtaine de minutes avec le public, Harry, 33 ans, et Meghan, 36 ans, devaient se rendre à une fête organisée par une association d'aide aux malades du sida. Ils étaient ensuite attendus dans une école qui participe à un programme sur la délinquance juvénile. Deux sujets qui leur tiennent particulièrement à coeur. - Parcourir le pays - "Mlle Markle a hâte de rencontrer tous ces jeunes gens dont le prince Harry lui a parlé", a déclaré le porte-parole du prince Jason Knauf avant la visite. Il a affirmé que Harry était très attaché à la ville de Nottingham, où il s'est rendu à plusieurs reprises. Ce déplacement est le premier d'une longue liste avant leur mariage prévu au mois de mai à la chapelle Saint-George, au château de Windsor, où sa grand-mère la reine Elizabeth II passe la majorité de ses week-ends et où Harry a été baptisé. Les deux jeunes gens ont exprimé la volonté de parcourir le pays pour que Meghan apprenne à le connaître. L'actrice, connue principalement pour son rôle dans la série "Suits", a décidé de renoncer à sa carrière ainsi qu'à son engagement auprès de l'ONU, où elle militait pour les droits des femmes, pour se consacrer aux activités caritatives de la famille royale. Elle deviendra notamment marraine de la Royal Foundation après son mariage, aux côtés de son époux, du prince William et de sa femme Kate. Cette fondation s'intéresse en particulier au bien-être des militaires et des anciens combattants, aux enfants et adolescents, à la protection des espèces menacées et de l'environnement, et à la question de la santé mentale. "C'est une décision qu'elle a prise elle-même", a assuré le porte-parole du palais de Kensington, "elle veut prendre un nouveau départ et se concentrer sur le Royaume-uni, apprendre à connaître ce pays et voyager dans les pays du Commonwealth". Le couple, qui se fréquente depuis seize mois et a emménagé ensemble dans un cottage du palais de Kensington, a annoncé lundi ses fiançailles et son prochain mariage. "Toutes les planètes étaient alignées... Cette femme magnifique est entrée dans ma vie et je suis entré dans la sienne", a déclaré le prince lors d'une interview télévisée. Le jour précis du mariage n'a pas encore été annoncé officiellement.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.