DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tour de France: Sagan renonce à son appel devant le TAS

Vous lisez:

Tour de France: Sagan renonce à son appel devant le TAS

Tour de France: Sagan renonce à son appel devant le TAS
Taille du texte Aa Aa
Le champion du monde de cyclisme, le Slovaque Peter Sagan, a renoncé à son appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) contestant son exclusion du dernier Tour de France, a annoncé mardi l'Union cycliste internationale (UCI). Sagan a été dédouané de toute faute intentionnelle au vu de séquences vidéo non disponibles lors de la décision rendue au soir de la 4e étape du Tour de France à Vittel. "Les parties ont convenu de ne pas poursuivre les procédures judiciaires", a déclaré la fédération internationale en titrant son communiqué "L'UCI et Peter Sagan satisfaits de mettre fin à leur différend". L'annonce est intervenue au matin de l'audience prévue devant le TAS à Lausanne (Suisse) avec, d'une part Sagan et son équipe Bora, d'autre part l'UCI. Le coureur de l'équipe Bora, favori pour le maillot vert du classement par points, a été exclu du Tour 2017 après le sprint de Vittel, marquée par la chute du Britannique Mark Cavendish qui avait eu l'omoplate droite fracturée dans l'accident. Les commissaires avaient disqualifié Sagan pour sprint dangereux. "Notre objectif a toujours été de montrer que Peter n'avait pas causé la chute de Mark Cavendish", a insisté le manager de l'équipe allemande, Ralph Denk. "Je suis conforté dans mon idée que ni Peter ni Bora n'ont commis d'erreur". "Les parties ont convenu que la chute était un incident de course regrettable mais non-intentionnel et que les commissaires UCI avaient pris leur décision en fonction de leur meilleur jugement eu égard aux circonstances", a précisé l'UCI, sous-entendant que le champion du monde n'aurait pas dû être sanctionné si sévèrement. "Ces procédures ont montré à quel point le travail des commissaires est à la fois important et difficile", a déclaré le nouveau président de l'UCI, le Français David Lappartient, lui-même ancien commissaire. "Dès la saison prochaine, l'UCI a l'intention d'engager un commissaire de soutien pour assister le collège des commissaire en mettant à disposition une expertise vidéo sur les principales courses du WorldTour". "J'apprécie le fait que ce qui m'est arrivé à Vittel ait montré la difficulté du travail des commissaires et que l'UCI ait reconnu la nécessité de faciliter ce travail en le rendant plus efficace", a réagi Sagan, cité dans le communiqué. "Je suis heureux que mon cas ait contribué à des développements positifs pour le cyclisme".
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.