DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rugby: Toulon et Castres s'imposent au finish en Coupe d'Europe

Vous lisez:

Rugby: Toulon et Castres s'imposent au finish en Coupe d'Europe

Rugby: Toulon et Castres s'imposent au finish en Coupe d'Europe
Taille du texte Aa Aa
Toulon s'est imposé de justesse en Coupe d'Europe, dominant Bath 24-20 sur un essai d'Anthony Belleau à quatre minutes du terme, tout comme Castres, vainqueur inespéré du Racing 92 (16-13) samedi lors de la 3e journée. Le RCT a eu chaud, une nouvelle fois. Vainqueur sur la plus petite des marges des Scarlets (21-20) et à Trévise (30-29) en octobre, le club varois s'est de nouveau fait très peur contre Bath, son rival principal dans le groupe 5 qu'il devance désormais de trois points. Les Scarlets, vainqueurs poussifs de Trévise (33-28), sont à cinq points de moins. La satisfaction principale du manager Fabien Galthié, au coup de sifflet final, a certainement dû être celle d'avoir remplacé François Trinh-Duc par Anthony Belleau à la 73e minute, alors que ses hommes, menés (17-20), campaient devant la ligne d'en-but anglaise sans parvenir à la franchir. Le jeune ouvreur (21 ans), héros de la demi-finale de Top 14 en mai avec son drop après la sirène face à La Rochelle (18-15), a encore sauvé les siens avec un petit jeu au pied rasant pour lui-même (24-20, 76e). Risqué mais payant. Belleau a surtout sauvé Chris Ashton, l'arrière du RCT mal servi par Josua Tuisova dans son en-but et dont le dégagement au pied, complètement raté, a offert l'essai à Jonathan Joseph (61e). - Les larmes de Gibert - Dans le groupe 4, Castres et le Racing 92 se dirigeaient vers un nul peu spectaculaire (13-13) quand le CO a obtenu une pénalité au centre du terrain, réussie par son ouvreur Benjamin Urdapilleta (77e). Mais les Franciliens ont obtenu deux pénalités consécutives à la sirène pour égaliser. La première pour le jeune ouvreur Antoine Gibert, entré en jeu à la place de Rémi Talès (60e) et qui disputait à 19 ans son deuxième match professionnel seulement. Raté. La seconde pour le demi de mêlée Teddy Iribaren. Encore raté. Gibert est rentré aux vestiaires en pleurs, et ses coéquipiers avec de gros regrets, surtout vu les énormes occasions d'essais de Teddy Thomas (7e) et Camille Chat (42e), annihilées pour des ballons échappés au dernier moment. Dominateur sur l'ensemble des deux périodes, le Racing n'obtient qu'un bonus défensif et voit le CO lui passer devant au classement (7 points contre 6). Le Munster, vainqueur bonifié de Leicester 33-10, mène désormais (11 points) cette poule serrée dans laquelle tout est encore possible, avec des Anglais à 6 points eux aussi. Tout est encore possible aussi pour Montpellier, vainqueur bonifié à Glasgow vendredi (29-22) après deux défaites initiales. Le choc dimanche entre Exeter et le Leinster va permettre d'y voir plus clair dans cette poule 3. La Rochelle et Clermont, bien partis avec deux succès en autant de journées, passeront dimanche un gros test face au favori respectif de leur poule, les Wasps et les Saracens.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.