DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pyongyang montré du doigt après la découverte d'un faux billet au Sud

Vous lisez:

Pyongyang montré du doigt après la découverte d'un faux billet au Sud

Pyongyang montré du doigt après la découverte d'un faux billet au Sud
Taille du texte Aa Aa
Un nouveau faux billet de 100 dollars de très belle facture a été découvert en Corée du Sud, ont annoncé mardi des responsables du secteur bancaire, ce qui fait craindre que Pyongyang n'ait renoué avec ses activités de contrefaçon. Une équipe d'experts de la lutte contre le faux-monnayage au sein de la KEB Hana Bank a confirmé la saisie en novembre dans une agence de la banque à Séoul d'un faux billet de 100 dollars presque impossible à déceler. "C'est le premier d'un nouveau type de superbillet découvert dans le monde", a déclaré à l'AFP Yi Ho-Joong, un responsable de la banque. Les précédents "superbillets" dataient soit de 2001 ou 2003. Mais celui-ci date de 2006. Il a été fabriqué selon des techniques et avec des encres utilisées pour les vrais billets. "Il faut des installations valant 100 millions de dollars pour produire des billets contrefaits de cette qualité et aucun réseau criminel n'investirait autant pour fabriquer des faux billets", a dit ce responsable. "Seules des organisations étatiques peuvent se permettre ce type d'installations." Des médias sud-coréens ont laissé entendre que Pyongyang pourrait avoir renoué avec le faux monnayage, et ce afin de contourner les sanctions internationales qui pèsent sur le régime nord-coréen en raison de ses programmes nucléaire et balistique. Mais M. Yi a indiqué que rien ne permettait pour l'instant de prouver que le faux billet ait été produit en Corée du Nord. De nombreux diplomates nord-coréens se sont par le passé faits prendre avec de très belles copies de billets étrangers.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.