DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Froome: Quintana espère que les autorités antidopage feront "bien leur travail"

Vous lisez:

Froome: Quintana espère que les autorités antidopage feront "bien leur travail"

Froome: Quintana espère que les autorités antidopage feront "bien leur travail"
Taille du texte Aa Aa

Le Colombien Nairo Quintana, deux fois deuxième du Tour de France derrière Chris Froome, a réagi avec prudence à l’affaire qui a éclaboussé mercredi le champion britannique, déclarant espérer que les autorités antidopage “fassent bien leur travail”.

Froome, quadruple vainqueur du Tour de France, a subi un contrôle antidopage qui a révélé une concentration de salbutamol (anti-asthmatique) deux fois supérieure au seuil autorisé, lors de sa victoire sur le Tour d’Espagne en septembre. L’Union cycliste internationale (UCI) a ouvert une procédure contre le Britannique de 32 ans, qui encourt la perte de sa victoire dans la Vuelta et une éventuelle suspension.

“Nous espérons que les institutions de contrôle feront les choses correctement, voilà tout, comme pour n’importe quel coureur qui est passé par cette situation”, a déclaré Quintana à la presse lors de la présentation à Madrid de l’effectif 2018 de son équipe Movistar.

“Que ces institutions fassent bien leur travail et que comme n’importe qui d’autre, (Froome) puisse respecter les règles”, a ajouté le Colombien.

Quintana, âgé de 27 ans, est l’un des principaux rivaux de Froome sur les courses par étapes. Il a terminé deux fois dauphin du Britannique sur la Grande Boucle (2013, 2015) avant d’achever l‘édition 2016 à la troisième place derrière Froome et le Français Romain Bardet.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.