DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Challenge Européen: Joy Neville première femme arbitre centrale

Vous lisez:

Challenge Européen: Joy Neville première femme arbitre centrale

Challenge Européen: Joy Neville première femme arbitre centrale
Taille du texte Aa Aa

L’Irlandaise Joy Neville est devenue vendredi soir la première femme à arbitrer un match de clubs continental entre les Français de Bordeaux-Bègles et les Russes d’Enisei STM à l’occasion de la 4e journée de Challenge Cup.

Neville est une ancienne 3e ligne du Munster et de l’Irlande (70 sélections), vainqueur du Grand Chelem en 2013, un an avant de prendre sa retraite de joueuse et de se diriger vers l’arbitrage.

Depuis, elle a officié comme arbitre assistante pour des matches de Coupe d’Europe ou de Ligue Celte. En août dernier, elle a dirigé la finale de la Coupe du monde féminine entre la Nouvelle-Zélande et l’Angleterre à Belfast.

Cet automne, elle était arbitre assistante lors de trois rencontres masculines, entre la Norvège et le Danemark, puis entre les Barbarians et les Tonga à Limerick et enfin lors du test match France-Japon, qui s’est disputé à la U-Arena à Nanterre.

Fin novembre, ses performances que ce soit au sifflet ou comme assistante lui ont valu d‘être élue “arbitre de l’année” par World Rugby.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.