DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président d'ESPN démissionne, citant des problèmes de drogue

Vous lisez:

Le président d'ESPN démissionne, citant des problèmes de drogue

Le président d'ESPN démissionne, citant des problèmes de drogue
Taille du texte Aa Aa

Le président d’ESPN, la grande chaîne cablée sportive américaine, a annoncé lundi sa démission, invoquant un problème de dépendance à la drogue ou l’alcool, sans autre précision.

“Je lutte depuis des années avec des problèmes de dépendance. J’ai décidé que la chose la plus importante que je puisse faire actuellement est de m’en occuper”, a annoncé John Skipper, 61 ans, dans une déclaration publiée par la chaîne qu’il présidait depuis 2012.

“J’ai annoncé ma décision à la société et nous avons mutuellement convenu que démissionner était la décision appropriée”, a-t-il ajouté.

La direction de la chaîne a indiqué que Skipper serait remplacé par Georges Bodenheimer, qui dirigea la chaîne de 1998 à 2011, en attendant que Disney, maison-mère d’ESPN, ait trouvé un successeur permanent.

Cette annonce intervient alors que Disney, qui vient d’annoncer le rachat d’une partie de l’empire Murdoch, y compris certaines chaînes sportives régionales de 21st Century Fox, s’interroge sur l’avenir des chaînes cablées face au boom des plateformes de vidéos à la demande comme Amazon ou Netflix.

Une récente enquête du Boston Globe a par ailleurs exposé une culture de harcèlement sexuel au sein d’ESPN, qui a terni la réputation de la chaîne.

cat/vog

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.