DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Record battu aux enchères pour une peinture chinoise

Vous lisez:

Record battu aux enchères pour une peinture chinoise

Record battu aux enchères pour une peinture chinoise
Taille du texte Aa Aa

Un groupe pictural de Qi Baishi, l’un des peintres les plus cotés du monde, s’est vendu près d’un milliard de yuans dimanche soir à Pékin, battant tous les records pour une peinture chinoise, a annoncé la maison de vente aux enchères Beijing Poly International Auction.

Les douze panneaux peints par l’artiste chinois en 1925 ont été enlevés pour 931,5 milliards de yuans (120 millions d’euros), a annoncé Poly dans un communiqué.

Le peintre autodidacte Qi Baishi (1864-1957) devient ainsi le premier artiste chinois à dépasser le cap des 100 millions de dollars pour une de ses oeuvres, a souligné la salle de ventes.

L’oeuvre, intitulée tout simplement “Douze peintures de paysage”, représente des panoramas de montagnes en pains de sucre, de villages ou d’arbres en fleurs, aux douces tonalités bleues, grises, brunes ou roses. Elle se compose de douze panneaux mesurant 1,8 mètre sur 47 cm.

L’acheteur, dont l’identité n’a pas été révélée, est un collectionneur chinois, selon l’agence China News.

Qi Baishi est l’un des artistes chinois les plus cotés du monde, selon le classement publié en début d’année par Artprice. Il arrive en troisième position derrière son compatriote Zhang Daqian (1899-1983) et l’Espagnol Pablo Picasso (1881-1973).

En 2011, une de ses oeuvres, un aigle posé sur une branche de pin, avait été vendue 46,5 millions d’euros à Pékin.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.