DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un bébé panda fait ses débuts médiatiques dans un zoo japonais

Vous lisez:

Un bébé panda fait ses débuts médiatiques dans un zoo japonais

Un bébé panda fait ses débuts médiatiques dans un zoo japonais
Taille du texte Aa Aa

Xiang Xiang, bébé panda femelle du zoo d’Ueno à Tokyo, a fait lundi ses débuts devant la presse, à la veille de sa première présentation au public qui l’attend avec impatience depuis sa naissance il y a six mois.

En bonne santé, avec un poids de 12,3 kilos, Xiang Xiang était filmé en direct par de nombreuses chaînes de télévision, en train de grimper sur un arbre ou de mâchonner des pousses de bambou, dans un vaste espace en verre.

“Xiang Xiang s‘épanouit grâce aux soins affectueux de sa maman Shin Shin”, s’est félicitée lundi devant les médias la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, décrivant le bébé comme “un nouveau trésor de Tokyo”.

Afin de lui éviter trop de stress en raison de la foule de ses admirateurs, le zoo d’Ueno va limiter le nombre de visiteurs de son espace à 2.000 par jour, à raison d’une à deux minutes par groupe, jusqu‘à fin janvier.

En raison de l’afflux des demandes, le zoo a organisé une loterie, à laquelle 250.000 personnes se sont inscrites pour voir Xiang Xiang.

Le zoo va aussi lancer à partir de mardi un flux vidéo en direct pour suivre Xiang Xiang sur internet, pendant un an.

La mère de Xiang Xiang avait déjà eu un bébé en 2012, une première pour le zoo d’Ueno depuis 24 ans, mais le petit était mort d’une pneumonie au bout de six jours.

La reproduction des pandas en captivité est particulièrement compliquée, et il reste seulement moins de 2.000 spécimens en liberté de ces grands ursidés au pelage noir et blanc et aux oreilles rondes, dans trois provinces de la Chine.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.