DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Argentine: le parlement adopte la réforme controversée des retraites

Vous lisez:

Argentine: le parlement adopte la réforme controversée des retraites

Argentine: le parlement adopte la réforme controversée des retraites
Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement argentin de centre-droit est parvenu mardi à faire adopter au parlement une réforme du système de retraite, un texte de loi combattu jusque dans la rue par l’opposition et les syndicats.

Les députés de la coalition au pouvoir Cambiemos (Changeons) ont obtenu 128 voix en faveur du projet de loi, 116 ont voté contre et deux se sont abstenus.

Lundi, de violents affrontements ont opposé manifestants opposés à la loi et les forces de l’ordre devant le Congrès et des concerts de casseroles ont retenti jusque tard dans la nuit, pour protester contre la réforme.

Destinée à réduire le déficit budgétaire de 5 milliards d’euros par an, la réforme prévoit de réduire l’augmentation des pensions, en l’indexant sur l’indice officiel mesurant l’inflation, et de repousser l‘âge de départ à la retraite de 65 à 70 ans pour les hommes et de 60 à 63 ans pour les femmes.

Le chef du gouvernement, Marcos Peña, défend la réforme, assurant que les retraités n’y perdront pas en pouvoir d’achat.

Au pouvoir depuis fin 2015 et net vainqueur des législatives partielles d’octobre, le président de centre-droit Mauricio Macri tenait à cette réforme pour assainir la situation budgétaire de la 3e économie d’Amérique latine. Il envisage deux autres réformes polémiques: une réforme du code du travail et une autre fiscale.

“Le vote, ce n’est pas la fin de l’histoire. Ce qui s’est passé aujourd’hui, c’est le point de départ, le début d’une résistance pacifique”, a déclaré Agustin Rossi, le président du groupe parlementaire Front pour la victoire (FPV, gauche), de l’ex-présidente Cristina Kirchner.

“C’est une arnaque aux retraites et à ceux qui touchent des allocations”, a réagi Axel Kicillof, ancien ministre de l’Economie de Mme Kirchner.

Jeudi et lundi, alors que les députés examinaient le texte, des manifestants incontrôlés ont déclenché de violents incidents entre la police et des participants à la manifestation. Des dizaines de manifestants et policiers ont été blessés. Les forces de l’ordre ont interpellé des dizaines de casseurs.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.