DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hand: pour Vincent Gérard, le match Montpellier-PSG "n'est pas une finale"

Vous lisez:

Hand: pour Vincent Gérard, le match Montpellier-PSG "n'est pas une finale"

Hand: pour Vincent Gérard, le match Montpellier-PSG "n'est pas une finale"
Taille du texte Aa Aa

Le gardien international de Montpellier Vincent Gérard ne considère pas la rencontre devant le PSG, jeudi (20h45), à l’Arena “comme une finale” du championnat. Mais Montpellier, leader de la D1, pourrait accentuer son avance à mi-parcours en cas de succès sur les Parisiens, 3es.

Q: Ce match est-il le tournant pour le titre ?

R: “On ne sera qu‘à la moitié du championnat à l’issue de ce match. Même s’il vaut mieux être dans notre position que celle de Paris, même si cela peut nous nous permettre de prendre un avantage conséquent, ce n’est pas une finale. Si on gagne ce match, on ne sera pas champion. A la reprise, on joue à Chambéry, puis à Paris. C’est un match très important face à un concurrent direct. Comme Paris a perdu à Aix, on n’est pas à l’abri de perdre deux ou trois matchs à l’image de notre défaite à Toulouse (en quart de finale de la Coupe de la Ligue, ndlr) où nous avons fait des trucs pas terribles”.

Q: Est-ce inespéré d’en être là aujourd’hui ?

R: “Ce n’est pas inespéré d’en être là mais le fruit d’un travail, peut-être acquis sur l’expérience de la saison passée où nous avions perdu plusieurs matches d’un but. A l’image de nos déplacements à Dunkerque ou à Ivry, nous avons gagné ces matchs-là cette année. La récente défaite à Toulouse est frustrante car on perd l’occasion de gagner un trophée. Cela nous a mis peut-être une piqûre de rappel après avoir surfé sur une vague de victoires. Quand on n’est pas tous à 100%, on perd les matches”.

Q: Paris, qui a perdu deux fois en championnat et concédé un nul, est-il plus accessible ?

R: “Paris a peut-être des baisses de concentration en championnat. Il est tombé sur une équipe de Nîmes survoltée et d’ Aix transcendée dans sa salle. Devant nous, Paris ne fera pas la même erreur et sera concentré à 200%. Paris est-il prenable ? Si on joue l‘équipe qui a perdu à Nîmes et Aix, il est plus prenable, mais il a aussi battu deux fois Veszprem en une semaine et paraît plus fort que jamais. C’est une très grosse équipe, peut-être ce qui se fait de mieux en Europe. On n’est pas favoris même si on est en tête du championnat. On va faire en sorte de se battre comme des outsiders et de tout donner pour n’avoir rien à regretter. Paris n’a pas eu les mêmes résultats avec ou sans Nikola Karabatic (de retour après sa suspension, ndlr). Quand le meilleur joueur du monde n’est pas sur le terrain l‘équipe est différente. C’est d’une logique implacable”.

Propos recueillis en conférence de presse

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.